Lièvremont "assume" ses propos

Lièvremont "assume" ses propos
Interrogé sur sa sortie de samedi soir en conférence de presse, durant laquelle il avait dit à un journaliste "tu m'emmerdes avec tes questions", le sélectionneur de l'équipe de France Marc Lièvremont a déclarer "assumer" ses propos ce dimanche. Avec franchise et fermeté.

Marc Lièvremont en a assez de certaines questions et il le fait savoir. Samedi soir, le sélectionneur avait, devant une bonne centaine de journalistes, renvoyé dans ses 22 un journaliste. Comme après chaque rencontre depuis le début du Mondial, ce dernier lui demandait s'il pensait encore pouvoir être champion du monde. "Tu m'emmerdes avec cette question, avait alors lancé Lièvremont devant une assistance médusée. On vient d'en prendre quarante, c'est vraiment tordu de penser à ça. Nous allons d'abord penser à la qualification. Voilà."


Cette sortie a beaucoup marqué. Et pas seulement les journalistes puisqu'elle tourne en boucle sur les chaînes d'infos françaises. Interrogé à ce sujet dimanche matin pour la conférence de presse d'après match, Marc Lièvremont a affirmé "assumer" ses propos. "Je suis un grossier personnage, c'est bien connu, a-t-il déclaré sur un ton ironique. Je trouvais la question déplacée. Il y avait de la frustration... Si vous me trouvez vulgaire, tant pis."


"Je ne suis pas coutumier du fait"


Après avoir refusé de répondre à deux questions sur les performances individuelles de ses joueurs, il a de nouveau perdu patience quand un confrère le lui a fait remarquer. "Il faudra te satisfaire de ça. Tu peux quitter la salle si ça ne te plaît pas. Tu peux parler de jeu, non ? Je n'ai pas débriefé le match, individuellement ou collectivement, et vous continuez à poser ces questions. Tu peux prendre la porte si tu veux."


Interrogé en d'autres termes sur les objectifs du XV de France pour la suite de la compétition, Marc Lièvremont a mis un terme à la polémique : "J'en ai déjà parlé. Ou vous ne m'écoutez pas, ou vous me posez toujours les mêmes questions pour me faire sortir de mes gonds. Notre but est de digérer ce match, de gagner les Tonga et de préparer notre quart de finale. J'ai réagi de manière violente, certes, mais je ne suis pas coutumier du fait. On ne va pas en remettre une couche." L'incident est clos.

Vidéos associées

News associées