Merveilleuse Irlande !

Merveilleuse Irlande !
Sensation à l'Eden Park où l'Irlande a créé la première surprise en faisant tomber l'Australie (15-6), l'autre grand favori de la compétition. C'est la première fois que le Trèfle domine les Wallabies en Coupe du monde. L'issue de la poule C s'en trouve bouleversée et les quarts probables aussi...

Quel coup de tonnerre à l'Eden Park d'Auckland ! Les Irlandais en rêvaient, ils l'ont fait ! Avec ce succès acquis face à l'Australie (15-6), ils tiennent la première surprise du Mondial. Il faut dire que les « Verts » avaient bien préparé l'événement en axant leur préparation pour arriver à leur meilleur niveau aujourd'hui. Car l'enjeu était de taille, à savoir la première place de la poule en supposant la confirmation en suivant face à la Russie et l'Italie. Ils s'ouvrent également une voie royale en quarts de finale où ils devraient éviter les derniers champions du monde sud-africain.


Pourtant, au sortir d'une prestation en demi-teinte face aux Etats-Unis, on ne donnait pas cher du XV du Trèfle. Force est de constater que le niveau s'est élevé face à un adversaire de choix, qui est passé complètement à côté de la rencontre. Jamais les Australiens n'ont paru être en mesure de renverser les Irlandais, très bien en place en défense. La charnière Genia-Cooper aux abonnés absents, une mêlée bousculée par la puissance de son homologue, une bataille acharnée dans les rucks à l'avantage de l'Irlande, il n'en fallait pas plus pour faire douter les coéquipiers de James Horwill.


Pourtant, O'Connor ouvrait la marque (3-0, 11e) sur pénalité, rapidement imité par Sexton (3-3, 16e). Ce dernier concrétisait d'ailleurs la bonne période des siens en claquant le drop dans la foulée (3-6, 18e). L'ailier des Wallabies remettait les compteurs à zéro (6-6, 24e) mais le manque de lucidité faisait défaut à ses partenaires, bousculés comme jamais.


L'Irlande dans son jardin


Tout restait à faire d'un côté comme de l'autre à la pause malgré une certaine maîtrise irlandaise. L'on pouvait croire que la percée de Beale dès le retour des vestiaires (42e) était le signe d'une prise de conscience que le match était en train d'échapper aux Australiens. Elle n'était que feu de paille, rapidement éteinte par la pluie s'abattant sur la pelouse.


Dès lors, avec un temps typiquement irlandais, les hommes de Kidney s'appropriaient l'Eden Park qui semblait être leur jardin. La leçon était récitée à la perfection. La gestion au pied, la maîtrise des zone d'affrontement tant dans le jeu que sur les phases statiques étaient autant de secteurs où les Sudistes se trouvaient dépassés. Il ne manquait que la réussite au pied de Sexton (2/5), remplacé dans son rôle de buteur par O'Gara qui donnera un peu plus d'ampleur au score et surtout un confort non négligeable (63e, 71e, 6-15).


L'Australie tentait alors le tout pour le tout mais ne parvenait pas à sortir la tête de l'eau, oubliant d'aller chercher le bonus défensif alors qu'elle bénéficiait d'une pénalité dix mètres face aux poteaux (78e).


Le XV du Trèfle, déchaîné dans un final à couper le souffle, tenait son exploit. Sauf renversement incroyable de situation, l'Australie, qui a sans doute montré son plus mauvais visage depuis très longtemps, semble promise à un quart de finale contre l'Afrique du Sud. L'Irlande s'offre quant à elle le droit de rêver d'une demie. Mais il faudra redescendre du nuage, le chemin est encore long.


Vidéos associées

News associées