Le Mondial sans les Fidjiens ?

Le Mondial sans les Fidjiens ?
La participation des Fijdi à la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande, en septembre et octobre prochains, est remise en cause en raison de soucis financiers et politiques. A trois mois du début de la compétition, le flou semble total.

L'équipe des Fidji jouera-t-elle la Coupe du monde ? Selon les dirigeants de sa Fédération, la question se pose encore à trois mois du début de la compétition. Son nouveau président, le colonel Mosese Tikoitoga, a annoncé qu'il manquait cinq millions de dollars (environ deux millions d'euros) pour la préparation de son groupe et qu'il cherchait encore un sponsor de poids. Par ailleurs, il serait toujours en discussions avec le gouvernement pour toucher les trois millions de dollars (1,2 millions d'euros) qui avaient été promis en vue du Mondial. Le gouvernement aurait accepté de libérer 400 000 dollars (150 000 euros) le mois dernier mais on ne sait toujours pas si les fonds ont été débloqués. Un sous-comité a été créé au sein de la Fédération pour tenter de trouver des solutions.


Problèmes politiques sous-jacents


La situation est d'autant plus compliquée que ces problèmes financiers sont liés à des troubles politiques. En effet, le gouvernement aurait effectué un chantage le mois dernier, conditionnant son apport pécuniaire au limogeage de l'ancien bureau de la Fédération. C'est la raison pour laquelle un militaire, Tikoitoga, a été bombardé à sa tête. Autre souci, avec la Nouvelle-Zélande cette fois. Depuis le coup d'Etat militaire de Frank Bainimarama en 2006, les Fidjiens ayant de possibles liens avec le régime (policiers, militaires etc) se sont vus imposer des mesures de restrictions d'entrée sur le territoire néo-zélandais. Et plusieurs joueurs sélectionnés pour le Mondial pourraient être concernés.


L'IRB serait intervenue pour tenter d'infléchir un peu la position néo-zélandaise... Interrogé à ce sujet, le premier ministre néo-zélandais s'est montré très ferme : "Nous n'avons pas d'ordres à recevoir de l'IRB. Notre but est surtout de restaurer la démocratie aux Fidji." Bref, c'est le flou le plus total alors qu'une pré-liste de cinquante joueurs doit être dévoilée le 3 juin prochain. Les Fidji font partie de la poule D du prochain Mondial aux côtés des Springboks, du pays de Galles, des Samoa et de la Namibie. Ils doivent disputer trois matchs de préparation, en Nouvelle-Zélande le 22 juillet et contre les Tonga, les 12 et 20 août.


Vidéos associées

News associées