Numéros complémentaires

Numéros complémentaires
Samedi contre le Japon, le centre du terrain sera musclé côté français. Fabrice Estebanez (1m86, 98 kg) et Aurélien Rougerie (1m94, 104 kg) seront associés pour la deuxième fois sous le maillot tricolore. Et leur duo se révèle plus complémentaire qu'il n'y paraît. Explications.

Ils totalisent à peine 106 minutes de jeu en commun. Avant ce premier match de Coupe du monde, Fabrice Estebanez et Aurélien Rougerie ont été associés au centre deux fois seulement. La première, c'était lors du funeste France-Australie (16-59) de novembre dernier, quand l'ancien Briviste était entré en jeu à la 54e minute. La seconde a eu lieu il y a trois semaines seulement. Les deux hommes ont été titularisés à Dublin pour le deuxième et dernier match de préparation du XV de France contre l'Irlande (26-22).


Autant dire que cette deuxième expérience était nettement meilleure que la précédente. A l'issue d'une rencontre remportée mais mitigée pour les Français, leur association avait été l'un des motifs de satisfaction de Marc Lièvremont. Maxime Mermoz toujours indisponible pour le match face au Japon, le sélectionneur a logiquement décidé de redonner sa chance à ce duo qu'il juge "complémentaire". Très athlétiques l'un et l'autre, tous deux prompts à jouer dans la défense, les deux joueurs ne le semblent pas forcément au premier abord Et pourtant...


Beaucoup de communication


"Au départ, leurs profils ne sont pas vraiment mais ils échangent beaucoup, explique Lièvremont. Fabrice possède de grosses qualités de passeur et une bonne lecture du jeu, secteur dans lequel Aurélien a beaucoup progressé également. On peut dire qu'ils sont complémentaires aujourd'hui." Même ressenti du côté des joueurs. Estebanez précise: "J'ai eu la chance de pouvoir jouer à l'ouverture avec Brive alors j'aime mener le jeu. Aurélien, lui, préfère arriver à hauteur, défier. Notre association a bien marché à Dublin." Leur manque d'expérience commune à ce niveau, ils le compensent par "une bonne communication, selon le Clermontois. C'est facile de jouer avec Fabrice. On s'est tout de suite bien entendu."


Au-delà de leurs qualités rugbystiques, les deux centres sont aussi précieux en dehors du terrain. Aurélien Rougerie, avec ses 62 sélections et ses 10 ans d'équipe de France, peut aujourd'hui être considéré comme le patron des lignes arrières. Fabrice Estebanez, lui, a constitué l'une des bonnes surprises de la préparation. A bientôt 30 ans, il a su affirmer sa force de caractère et s'imposer dans la vie de groupe bien qu'il ne compte que cinq sélections. Samedi, leur association passera un test grandeur nature. "Je jouerai avec mes défauts et mes qualités. Et Aurélien tentera de rectifier mes défauts", conclut le futur joueur du Racing dans un sourire. Complémentaires, on vous le disait...


News associées