Palisson : "Ça me fera le plus grand bien"

Palisson : "Ça me fera le plus grand bien"
Alexis Palisson est, avec Dimitri Szarzewski, le seul titulaire de Bordeaux à avoir été reconduit pour le deuxième match de préparation contre l'Irlande, samedi à Dublin. Auteur d'une bonne performance, il a marqué des points le week-end dernier mais a encore besoin de temps de jeu selon lui.

Vous voilà titulaire pour la deuxième fois en deux matchs. Que cela vous inspire-t-il ?


Alexis PALISSON : C'est une bonne chose pour moi puisque je n'avais pas joué depuis le mois de mai. Ça me fait du bien d'avoir des matchs dans les jambes. J'ai terminé la rencontre à Bordeaux avec des crampes donc ça va me faire le plus grand bien de disputer 80 minutes supplémentaires avant le début de la Coupe du monde.


Considérez-vous cette nouvelle titularisation comme une marque de confiance de la part du staff?


A.P. : Je ne sais pas, et je ne me pose pas la question en ces termes à vrai dire. Sûrement un peu... Mais je n'en ai pas discuté avec les entraîneurs. Je ne suis pas du tout dans cette optique.


Avez-vous été surpris par votre prestation lors du premier match, sachant que vous n'aviez pas joué depuis longtemps ?


A.P. : J'ai essayé de me mettre au service du collectif. Je ne sais pas si les coachs ont été satisfaits de ma prestation. En tout cas, j'ai essayé d'être le plus propre possible et de me proposer un maximum. Les jambes n'ont pas trop suivi mais je vais tenter de repartir dans cet état d'esprit-là samedi.


Comment vous sentez-vous physiquement cette semaine ?


A.P. : Nous sommes tous un peu "cuits". Il y a la fatigue du premier match mais aussi la préparation qui continue. Nous sommes toujours dans la préparation de la Coupe du monde et, d'après les préparateurs physiques, nous serons prêts pour le premier match. Jusqu'à aujourd'hui, ça a été difficile. Pour le reste de la semaine, on va couper pas mal, essayer de plus se focaliser sur la mise en place. Mais ça a été dur jusque-là, je vous le confirme.


Vous attendez-vous à un match différent samedi ?


A.P. : Oui. D'abord parce qu'il y aura la fatigue du premier, ensuite parce que l'équipe aura quasiment changé dans son intégralité. Côté irlandais, je m'attends à nouveau à une partie très heurtée. Ce sera une première en Irlande pour moi, j'ai hâte, mais je sais qu'il y aura beaucoup d'intensité au niveau des contacts. On connaît leur état d'esprit, leur fameux fighting spirit...


Que peut changer cette rencontre ?


A.P.:Je ne sais pas vraiment. On va essayer de travailler dans la continuité face à une équipe qui a les "crocs". Eux aussi ont besoin d'une victoire pour se rassurer. Ce sera un match très difficile avec des cadres qui reviennent.


Vidéos associées

News associées