Palisson manquera bien le Japon

Palisson manquera bien le Japon
Le trois-quarts aile de l'équipe de France Alexis Palisson, victime d’une déchirure du psoas droit lors de l’entraînement ce vendredi matin, devrait être contraint au forfait pour le premier match des Bleus, contre le Japon le 10 septembre. L'information, révélée par notre site, a été confirmée.

Et dire que Marc Lièvremont se réjouissait de voir son infirmerie se vider. "Il ne reste plus que Maxime Mermoz qui devrait reprendre l’entraînement en début de semaine prochaine", indiquait le sélectionneur lors du point presse jeudi à l'hôtel des Bleus. Seulement ce vendredi, l’ailier Alexis Palisson, a quitté prématurément ses coéquipiers lors de la séance matinale à Takapuna. Sur une accélération, le futur Toulonnais a ressenti une forte pointe au psoas droit (il s'agit d'un muscle situé sous les abdominaux).


Absent quinze jours


En fin d’après-midi, le joueur a passé une IRM dans un établissement hospitalier d’Auckland. Officiellement par précaution. Selon nos informations, les examens médicaux ont révélé une déchirure au psoas droit qui nécessiterait une convalescence d’une quinzaine de jours. Pas de quoi rater le Mondial, mais qui devrait tout de même l’empêcher de postuler pour le premier match face au Japon, le 10 septembre prochain. "Il ne jouera sûrement pas ce match, a confirmé l'entraîneur des arrières tricolore, Emile Ntamack, lors d'une point presse samedi. Nous allons voir comment évolue la blessure mais nous ne prendrons aucun risque." Le joueur lui-même s'est montré très pessimiste quant à ses chances de participer à cette rencontre.


C'est regrettable car l'ancien Briviste restait sur deux prestations plus que convaincantes face aux Irlandais et Marc Lièvremont comptait semble-t-il l’aligner lors du premier match de cette Coupe du monde. Celui qui va fêter ses 24 ans le jour de l’ouverture du Mondial, semblait être en position de s’imposer comme un titulaire. Il avait été le seul, avec le talonneur Dimitri Szarzewski, à avoir été titularisé lors des deux matchs de préparation, conséquence d’une préparation estivale aboutie malgré déjà quelques ennuis musculaires.


Vidéos associées

News associées