Que faut-il attendre de la petite finale Nouvelle-Zélande – Pays de Galles ?

Avant-dernier match de la compétition aujourd’hui entre Néo-Zélandais et Gallois dans un match pour la troisième place. Une rencontre qui permettra à une équipe de finir sur une bonne note

C’est l’heure du jubilé pour certains. Que ce soit côté all-blacks ou gallois, aujourd’hui, des grands noms de ce jeu tirent leurs révérences au niveau internationale. Warren Gatland, le sélectionneur néo-zélandais du Pays de Galles va rentrer au pays pour entraîner la province des Chiefs après douze ans de bons et loyaux services auprès du XV du poireau. Un temps pressenti pour succéder à Steve Hansen son adversaire du jour, Gatland ne sera pas le futur manager des All-Blacks a précisé la fédération. Hansen, vit également ses dernières heures sur le banc de la Nouvelle-Zélande. Il a régné pendant 8 ans en tant qu’entraîneur principal et a remporté deux titres de champion du monde (2011 et 2015), nul doute que ses hommes voudront lui rendre un dernier hommage en allant chercher une médaille dans cette compétition.

La fin d'une ère

Ses hommes, justement, verront quatre de leurs historiques raccrocher les crampons sur la scène internationale. Kieran Read, le capitaine arrête après onze ans sous le maillot noir, une drôle de semaine pour lui : « Cela a été un peu les montagnes russes pour moi ces derniers jours au niveau des émotions, mais cela demeure pour moi un immense plaisir de jouer une dernière fois avec cette équipe qui m’a comblé chaque minute. » Si les Blacks n’avaient pas de raison de prendre ce match à la légère, la sortie de leur capitaine à 34 ans et après 127 sélections pourrait être un élément de motivation supplémentaire. Une motivation également pour trois autres joueurs clés de la domination néo-zélandaise sur le monde ces huit dernières années. Ryan Crotty le centre arrête à 31 ans après 45 sélections. Son compère du centre de l’attaque Sonny Bill Williams, homme aux multiples vies (il a pratiqué la boxe, le rugby à 7 et le rugby à XIII) et star mondialisé du rugby tire le rideau sur sa carrière avec le maillot frappé de la fougère à 34 ans et après 56 sélections. Enfin, l’ailier ou arrière Ben Smith, quitte le pays du long nuage blanc à 33 ans et après 83 sélections. Les Français pourront l’admirer sur les pelouses du Top 14 puisqu’il a signé en faveur de la Section Paloise. Tout autant de joueurs auxquels les All-Blacks voudront offrir une sortie à la hauteur de leur palmarès sous le maillot tout noir.

La fierté galloise

Côté gallois, Alun Wyn-Jones était pressenti pour arrêter mais son appétit féroce pourrait contaminer toute son équipe. Interrogé sur une éventuelle retraite par nos confrères de Rugbyrama sur un éventuel arrêt de sa carrière, le colosse gallois a préféré répondre à la question par une question : « Je vais arrêter, moi ? » avant de donner rendez-vous en février pour un France-Pays de Galles lors du tournoi des VI Nations. Les Gallois pourront en cas de victoire égaler le meilleur résultat de leur pays en coupe du monde qui remonte à 1987. A ce moment, le XV du Poireau s’était imposé face à l’Australie (22-21) dans un match épique. La dernière fois qu’ils s’étaient retrouvés en petite finale, c’était en 2011 et ils avaient chuté face à … l’Australie (18-21). Côté gallois, un joueur sera particulièrement intéressé par cette rencontre d’un point de vue individuel. Josh Adams, l’ailier du XV du Poireau pourrait officialiser son titre de meilleur marqueur de la coupe du monde en repoussant le Springbok Mapimpi à deux réalisations avant la finale de demain.

Attention à la bête blessée

Mais, les Blacks vexés ne sont jamais très plaisants à affronter. Pour cause, la dernière fois qu’ils ont perdu, face à l’Australie en août dernier (26-47), les Néo-Zélandais s’étaient vengés sur ces mêmes adversaire avec un cinglant 36-0. Les Gallois sont prévenus… Les hommes de Warren Gatland qui ont en plus eu un jour de repos en moins par rapport à leurs adversaires et dieu sait que cela peut compter quand on se rappelle de la débauche incroyable d’énergie face à l’Afrique du Sud il y a cinq jours. Pendant ce temps, les All-Blacks ont pu débriefer leur match et remettre les choses à l’endroit. Une gageure pour une victoire ? Rien n’est moins sûr mais des joueurs comme Rieko Ioane ou Ben Smith pour sa dernière, voudront marquer de leur empreinte cette rencontre. La Nouvelle-Zélande part donc avec de gros atouts dans sa poche.

Nos pronos : Nouvelle-Zélande par + de 30 points

Josh Adams marque un essai

Ben Smith marque au moins un essai

Vidéos associées

News associées