Que faut-il attendre du choc Nouvelle-Zélande – Irlande ?

Que faut-il attendre du choc Nouvelle-Zélande – Irlande ?
Les All-Blacks face à leurs bêtes noires. Les quarts de finale ne pouvaient pas nous servir une affiche plus alléchante

Et si finalement, la surprise du mondial se trouvait ici ? Dès les quarts de finale, la Nouvelle-Zélande affronte son adversaire le plus dangereux ou du moins celui qu’elle maîtrise le moins. Pour preuve, depuis 2016, le XV du Trèfle est la seule équipe à avoir battu les Blacks à deux reprises. C’était à Chicago (40-29) et à Dublin en 2018 (16-9).

Autant dire que les néo-zélandais s’avancent avec des certitudes mais celles-ci pourront-elles résister si les mauvais souvenirs ressurgissent ? Les protégés de Steve Hansen, le sélectionneur savent que cette nation à laquelle ils feront face aujourd’hui est la seule qui les a empêchés de marquer un essai au cours d’un match depuis 20 ans (les Lions Britanniques ont également réussi en 2017 mais c’est une sélection de joueurs gallois, écossais, irlandais et anglais), c’était toujours à Dublin en 2018. Même si les Irlandais sont arrivés au pays du Soleil Levant avec l’étiquette de numéros 1 mondiaux, dans l’esprit de tout le monde, les véritables leaders du rugby mondial entreront en noir sur la pelouse du Tokyo Stadium. Ces hommes en noir qui n’ont pas perdu en coupe du monde depuis la dernière fois où ils avaient joué en … gris ! Souvenez-vous, c’était à Cardiff en 2007 face à une bande de coqs en pâtes venus tout droit de Gaule (défaite 20-18).

Aujourd’hui, ce sont deux styles qui vont s’affronter. Le pragmatisme irlandais face au jeu léché des néo-zélandais, et un vainqueur qu’on ne peut pas donner à moins d’avoir lu dans la boule de cristal de Madame Irma… Les plus sages mettront les Blacks, les Irlandais soutiendront leurs joueurs, mais bien malin celui qui saura donner le score exact de cette rencontre. Une chose est sûre, le vainqueur de cette rencontre marquera les esprits dans le monde de l’ovalie : les Blacks pour une semaine, les Irlandais pour la vie ! En effet, le XV du Trèfle n’a jamais franchi l’écueil des quarts de finale de la compétition mondiale et quoi de mieux pour le faire que de battre les mythiques maîtres du jeu ?

La réponse arrivera vers 14h15, heure française mais 13h15 en Irlande, autant dire qu’en sortie de repas, la bière brune spécialité irlandaise pourrait couler à flot. Dans le cas contraire, les néo-zélandais pourront passer un bel après-midi au pays du long nuage blanc et attendre patiemment une semaine de plus pour affronter l'Angleterre.

La bataille des airs sera déterminante et nul doute que la charnière Sexton – Murray visera les ailes pour toucher Reece et Bridge qui sont peut être plus légers dans le domaine aérien et souffriront face à la taille de Jacob Stockdale. Cependant, les Blacks pourraient s’en sortir grâce à leur expérience du jeu.

Notre prono : Nouvelle-Zélande par 5 points

News associées