Quel adversaire pour l'Afrique du Sud ? Erasmus botte en touche

L'Afrique du Sud ne connaît pas encore son adversaire pour les quarts de finale. Entre le Japon, l'Irlande ou l'Ecosse, son sélectionneur n'a pas de préférence.

L'Afrique du Sud a achevé mardi sa phase de groupes par une brillante victoire sur le Canada (66-7) et est bien évidemment qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde de rugby. Un quart de finale que les Springboks joueront le dimanche 20 octobre (à 12h15 sur TF1).

Et pour le moment, l'Afrique du Sud ne connaît toujours pas son adversaire qui sera le premier du groupe A, puisque les Springboks ont terminé à la deuxième place du groupe B derrière les All Blacks.

Japon, Irlande ou Ecosse pour les Boks ?

Sélectionneur des Boks, Rassie Erasmus ne pouvait échapper à la question concernant l'adversaire idéal de son équipe pour les quarts de finale et s'est montré très prudent : "C'est une question piège ! Quoique je dise, ça va me mettre dans le pétrin. Non mais je connais les joueurs irlandais tellement bien, ils sont si professionnels, dans ces situations, ils savent gérer la pression. Joe Schmidt est un excellent entraîneur. Ils seraient une grande menace pour nous. J'ai dit aussi il y a quelques semaines, quand on a battu le Japon en match de préparation (41-7), qu'ils poseraient bien plus de problèmes que ce que croient les gens, parce qu'ils avaient aussi fait de très bons matches avant, notamment contre les Fidji. Les Japonais sont très bien entraînés et en plus, ils auront un énorme soutien des spectateurs. Et l'Écosse a encore de quoi se frayer un passage jusque-là..."

Erasmus va scruter ses adversaires potentiels

Dans le groupe A, le Japon est actuellement en tête avec 14 points devant l'Irlande (11 points) et l'Ecosse (10 points). Le XV du Trèfle doit encore affronter les Samoa (samedi 12 octobre à 12h45 sur TMC) tandis que le Japon affrontera l'Ecosse dans ce qui constitue une sorte de huitième de finale (dimanche 13 octobre à 12h45 sur TMC).

Et Rassie Erasmus va regarder avec attention ces deux matches, avec ses joueurs, comme il l'a déclaré en conférence de presse : "C'est passionnant de regarder ces matches ensemble. Ça va pimenter notre week-end. Et surtout, on ne fera pas la même erreur qu'en 2011, où on s'était focalisés sur l'Irlande, et où on avait retrouvé finalement l'Australie (N.D.L.R. défaite 9-11)."

Vidéos associées

News associées