Tonga : Un honneur à sauver

Tonga : Un honneur à sauver
Les Tonga sont l’une des déceptions de ce début de Mondial. Eux que l’on pensait à même de rivaliser pour sortir des poules en sont aujourd’hui à craindre de repartir bredouilles de Nouvelle-Zélande, le compteur vierge de victoire. Ils doivent absolument réagir face au Japon.

Avant de débuter le Mondial, les Tonga avaient d’énormes ambitions. Mais la ferveur autour des Aigles du Pacifique, le rêve fou d’accéder aux quarts de finale ont peut-être causé la perte des hommes d’Isitolo Maka. Comme si la mission dont ils étaient investis était trop lourde à supporter. La marée néo-zélandaise en ouverture du Mondial était prévisible, même impossible à éviter (10-41).


Le Canada a tout changé


Seulement, ce qui n’entrait pas les plans tonguiens, c’est une seconde défaite consécutive concédée contre des Canadiens vaillants et combatifs (20-25). Les Iliens s’étaient peut-être vus trop beaux. Peut-être n’avaient-ils plus qu’en tête ce huitième de finale déguisé contre le XV de France qu’on leur promettait depuis très longtemps.


Le constat est terrible mais pourtant bien réel, le Tonga est passé à côté de son Mondial. Si les chances de qualification ont encore le mérite d’exister, les probabilités sont toutefois infimes. Il faudrait pour cela remporter les deux prochains matchs avec au moins un bonus offensif et surtout ne pas laisser le point du bonus défensif aux Français lors du dernier round, le 1er octobre prochain. La leçon a sans doute été retenue tant et si bien que les Tonguiens ne voudront pas se projeter aussi loin, l’échéance face au Japon apparaissant comme primordiale. Car après un début de compétition catastrophique, il serait totalement inconscient de sous-estimer des Japonais qui ont prouvé leur valeur face aux Français, certes loin d’être à leur meilleur niveau.


Les Nippons seront décomplexés, eux qui n’ont absolument rien à perdre. Au contraire, ce rendez-vous peut leur permettre d’acquérir un peu plus d’expérience et de gagner en crédibilité. Les Tonguiens sont prévenus. Ils ont un affront à laver et surtout un honneur à sauver. Ils ne doivent plus tergiverser et enfin se réveiller.


Vidéos associées

News associées