Weepu, général en chef

Weepu, général en chef
C'est le nouveau chef de meute de ces All Blacks. Lui, c'est Piri Weepu, demi de mêlée de 28 ans, qui depuis le forfait de Dan Carter est le dépositaire du jeu kiwi. Et, de fait, l'un des principaux dangers à maîtriser pour le XV de France lors de la finale.

C'était le 3 octobre dernier. Dan Carter annonçait au monde entier son forfait pour le reste de ce qui devait être "sa" Coupe du monde. Les Néo-Zélandais tremblaient. Tous, sauf Piri Weepu, demi de mêlée du XV Black, qui a su porter son équipe en finale. Car depuis le quart de finale face aux Argentins – où il a inscrit 21 des 33 points de son équipe – ce Maori d'origine s'est imposé comme le guide du jeu des Blacks.


Depuis ce match, il est devenu la coqueluche de tout un peuple. C'est d'ailleurs ce qui lui a valu le surnom de "Mister Fixit" ("Monsieur Solution"). Un pseudonyme qui le gênerai presque : "Je ne suis pas M. Fixit. J'ai fait ce qui m'était demandé". Personne n'en doute...


Ce comportement si humble, il se l'est forgé il y a de ça un an. En automne dernier, il a bien cru ne pas pouvoir participer à la coupe du monde en se cassant la jambe. Et ce, alors qu'il avait déjà raté celle de 2007. "Je ne pensais pas que je reviendrais dans l'équipe", confiait-il d'ailleurs récemment.


Meneur de haka, puis meneur de jeu


Cette soudaine apparition sur le devant de la scène est d'autant plus surprenant que, malgré ses 55 sélections, il en a connu 34 dans le rôle du remplaçant. Jusqu'à la fin 2007, il était d'abord la doublure de Byron Kelleher, puis a connu la concurrence d'autres demis (Leonard, Mathewson, Ellis, Cowan...). Ce n'est que depuis le match de poule contre la France qu'il n'a plus été sorti du XV par Graham Henry.


C'est d'ailleurs la France qui a jalonné son parcours international. Puisqu'il y a de ça quatre ans, il n'était pas même retenu dans le groupe. "En 2007, j'étais jeune, raconte-t-il. J'ai sûrement grandi et mûri un peu en tant que joueur. Qu'on m'ait enlevé ce rêve m'a donné envie de tout faire pour être là cette année."


Depuis, il n'a cessé de progresser. Que ce soit dans l'animation ou dans son jeu au pied, le nouveau joueur des Auckland Blues, ancien treiziste de formation, Piri Weepu s'est imposé comme l'un des meilleurs demi de mêlée du monde. Ce qui lui vaut d'être nominé par l'IRB dans les six meilleurs joueurs de l'année. C'est ce qui étonne d'ailleurs l'un de ses premiers entraîneurs qui le considère comme un All Black "presque par accident".


Désormais, avant chaque match, c'est lui qui se place au centre de tous ses coéquipiers. Les yeux exorbités, il scande les paroles du haka d'avant-match. Comme possédé, il mène ses partenaires vers le défi, avant de les mener dans le jeu. Un défi qui s'annonce immense dimanche à l'Eden Park.

Vidéos associées

News associées