Danse avec les stars : Exclu. Valérie Damidot : "Je vais devoir apprendre à lâcher prise "

Voir le site Danse avec les stars

Valérie Damidot et Christian Millette
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2016-10-04T12:00:38.856Z, mis à jour 2016-10-06T12:36:26.678Z

Quelques jours avant le lancement de la saison 7 de Danse avec les stars, Valérie Damidot s'est confiée à MYTF1. Découvrez son interview sans plus tarder.

Les répétitions viennent de débuter, comment vous sentez-vous ?

Je suis crevée (Rires). Il faut que mon corps s’habitue à toutes ces prouesses. Christian Millette (son danseur NDLR.) est content car j’ai intégré toute la chorégraphie. Maintenant, il va falloir travailler sur la posture, l’élégance. Et ce n’est pas une mince affaire… Pour le moment, j’ai plutôt l’impression de ressembler à un gros poney (Rires). Mais à côté de Sylvie Tellier qui a l’habitude de travailler son port de tête, je ressemble à un garçon manqué.

Quelles sont vos qualités ?

Je suis certes ronde, mais je ne manque pas de souplesse. Je maitrise les cambrés et les retournés. Et surtout, je suis endurante !

Vous n’avez pas peur de briser la carapace ?

Je ne sais pas. Cet été, j’ai écrit un bouquin. J’y raconte mes blessures. J’ai déjà déblayé le terrain. Mais maintenant, il va falloir s’ouvrir. Contrairement à l’image que je renvoie, je suis quelqu’un de timide. Alors c’est vrai que parfois je brasse de l’air et je parle fort, mais c’est pour mieux me camoufler. Avec Danse avec les stars, je vais apprendre à lâcher prise. Il va falloir que j’assume plein de trucs…

Qui êtes-vous aujourd’hui et qui voulez-vous devenir demain ?

Je suis à un tournant de ma vie. J’ai 51 ans, de grands enfants. Côté carrière, je n’ai pas fait de vraie rentrée télé. Et il faut avouer que c’est plutôt agréable ! Il faut que je me pose, que je fasse des choix. Que je me demande ce que j’ai vraiment envie de faire. Peut-être tenter de monter sur scène ou faire du théâtre. Maintenant, j’ai un côté hyper actif. Plutôt que de faire « ma pause » au soleil, je préfère me lancer dans l’aventure Danse avec les stars. J’espère apprendre plein de choses sur moi grâce à cette émission. Je vais aussi voir comment je réagis au stress…

"Avec Danse avec les stars, je vais devoir lâcher prise" 

Seriez-vous en train de faire la crise de la cinquantaine ?

Je ne pense pas. Mais peut être une crise de jeunisme ?  Il faut que j’apprenne à assumer encore davantage mon corps et à m’abandonner dans les bras de mon partenaire. J’ai parfois du mal à faire confiance. Mais je suis sûre que Christian sera le partenaire idéal pour ça.

Entre 0 et 10, quelle note vous donneriez-vous aujourd’hui niveau danse ?

3. J’ai une marge de progression. Il y a plein de paramètres à prendre en compte : le rythme, la posture, l’élégance. Et surtout, il faut que j’apprenne à danser avec des talons. Une vraie mission ! Je n’en mets jamais. Ca, c’est une réelle épreuve…

Etes-vous d’un naturel superstitieux ?

Et comment… Ca fait trente-quatre ans que j’ai une chaussure d’enfant, que j’ai trouvé dans la rue, dans mon sac à main. Selon une tradition chilienne, ça porte bonheur ! Sinon, il m’arrive d’observer les voitures dans la rue. Quand je croise une voiture rose, je sais que je vais passer une bonne journée !

Comment définiriez-vous votre partenaire de danse en quelques mots ?

"Christian, c'est mon petit caribou" 

Christian, c’est mon petit caribou ! Il a toujours le sourire. Il est hyper bienveillant. C’est quelqu’un de calme qui ne s’énerve jamais.

Quel genre d’élève êtes-vous ?

J’ai le syndrome de la bonne élève. Je suis hyper perfectionniste. Mais je suis aussi impatiente. Je peux m’énerver très vite lorsque je n’arrive pas à faire quelque chose.

Y a-t-il un moment improbable que vous avez vécu en rapport avec la danse ?

Adolescente, j’allais dans une boite de nuit en bas des Champs-Elysées qui s’appelait Captain Video. Je m’y rendais souvent les samedis et dimanches après-midi. Ils passaient des clips sur un écran. Avec mes copines, on reproduisait les chorégraphies  en se regardant dans un miroir (Rires). A l’époque, il n’y avait pas de caméra, ni d’appareil photo pour prendre des selfies !

C'est bientôt la rentrée pour les 11 couples en compétition


en savoir plus : Christian Millette, Valerie Damidot