Danse avec les stars : Laura Flessel, la "guêpe" pique à nouveau !

Voir le site Danse avec les stars

Photo 6 - Laura Flessel
Par Vanessa VINCENT|Ecrit pour TF1|2012-09-24T15:00:00.000Z, mis à jour 2012-09-24T16:03:14.000Z

Laura Flessel a troqué son masque et son épée pour des talons ! Découvrez l'interview de la double championne olympique en quête d'un nouveau titre : celui de Danse avec les stars 3 !

Pourquoi avez-vous accepté de participer à Danse avec les stars ?
Enfant, j'ai refusé de pratiquer la danse classique pour me consacrer à l'escrime, au grand dam de ma mère. J'étais un garçon manqué et j'ai refusé de porter le tutu. Tout ce que j'ai entrepris était axé vers la
compétition : courir vite, sauter haut et, à ce titre, la jupe n'était pas de mise. Il m'a semblé intéressant de terminer ma carrière en relevant un défi dans le domaine de la danse. J'adore danser. Originaire de la
Guadeloupe, j'ai été bercée par la musique caribéenne et mes voyages m'ont fait découvrir la samba, la salsa, le reggae, la bachata... Avec Danse avec les stars, j'ai envie de m'amuser et de donner du plaisir.

Est-ce que vous vous préparez particulièrement pour cette émission ?
Lorsque l'on pratique vingt à vingt-cinq heures de sport par semaine durant des années et que l'on décide de faire une grande trêve en partant à la retraite, on est "addict" à l'effort physique et le corps en a besoin.
J'ai besoin d'avoir une décharge d'adrénaline quotidienne et cela se traduit par des séances de rameur, du vélo, des abdominaux, du roller et du VTT. Le corps s'encrasse, la tête le sait et je dois bouger. Je
danse en particulier le zouk, la salsa, la bachata et le rock, sans prétention.

Quels sont vos atouts pour gagner ?
Je suis une épicurienne de la vie, obstinée par profession car j'ai décidé de faire du sport de haut niveau très tôt. J'ai besoin de me sentir en confiance. J'attends donc beaucoup de mon partenaire, qu'il m'aiguille
et me permette de découvrir son domaine. Mon point fort est à la fois un défaut et une qualité : je suis impatiente. Par ailleurs, j'ai un bon sens de l'observation, un esprit d'analyse et de déduction. L'anticipation
est l'une des clés pour durer dans le sport de haut niveau.
Ma meilleure qualité est mon obstination. Je ne suis pas têtue car les personnes têtues n'écoutent personne. Je suis obstinée car il y a une bataille en perspective...

en savoir plus : DALS5 - Grégoire Lyonnet