Danse avec les stars : Sophie Vouzelaud : "J'espère devenir une danseuse sourde"

Voir le site Danse avec les stars

Sophie Vouzelaud   Conférence de presse   Danse avec les stars Saison 6
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2015-10-15T07:10:18.280Z, mis à jour 2015-10-15T07:10:18.280Z

Des épreuves, Sophie Vouzelaud en a connu durant toute son enfance. Grâce à Danse avec les stars, elle veut prouver que rien n'est impossible.

Qu’attendez-vous de votre passage dans Danse avec les stars ?
Aujourd’hui, je suis débutante. Je ne connais pas la danse. J’espère que demain que je serais une danseuse "sourde". Jusqu’à maintenant, j’ai toujours entendu dire : "en tant que sourde, tu es limitée, tu n’y arriveras pas". Je veux mettre ma surdité de côté et voir mes compétences. J'aimerais permettre aux personnes sourdes, différentes ou handicapées de rêver, de se dire que tout est possible. Je veux faire sauter les barrières, enlever les blocages.

N’avez-vous pas peur de briser la carapace ?

J’ai toujours eu l’habitude de vivre des situations dites complexes. Ca a commencé à l'école. Pour l’élection de Miss France, j’ai aussi connu des difficultés. J’ai pris du recul, j’ai analysé. J’ai cherché à comprendre comment je pouvais me sortir de situations difficiles. Il y aura des moments d’angoisse, mais j’y suis habituée. Je sais qu’il ne faut pas lâcher.

Racontez-nous une petite anecdote ou un moment de honte que vous avez connu en rapport avec la danse...

Quand je danse, je continue à danser quand la musique s’arrête. Du coup, les gens me disent "arrête toi". Dans l’absolu, ce n’est pas grave. Pour l’émission, je ne peux pas faire d’erreur car ça serait beaucoup plus grave.

Avez-vous un rituel avant de monter sur scène ?

Je pense à ma famille, aux personnes que j’aime. C’est important. Ils représentent tous les combats que j’ai mené pour être comme les autres. Je ne veux pas les décevoir. Pour mon copain, mes amis, tous les gens que je connais… je veux être la meilleure possible.

en savoir plus : sophie vouzelaud - dals 6, Maxime Dereymez