Demain nous appartient - Eddy Vallorta, responsable de l'explosion !

Voir le site Demain nous appartient

Demain nous appartient - Ce soir dans l'épisode 22, Eddy en rage contre son père !
Par Ruben VANYPER|Ecrit pour TF1|2017-08-25T11:00:49.716Z, mis à jour 2017-08-25T11:00:49.716Z

Ce n'est plus un secret pour personne. Eddy Vallorta est responsable de l'explosion de deux bateaux qui a coûté la vie à Lyes Beddiar et Thierry Robert... Il a également tué Martin Constant.

Clap de fin pour Eddy Vallorta. Le beau-frère de Flore a avoué avoir commis la double explosion survenue sur le port de Sète. C'est lorsque le jeune homme a capturé Anna et Bart que ce dernier avoue ses crimes. Après avoir assommé la sœur de Chloé, cette dernière retrouve la mémoire à son réveil. Eddy prend la fuite et se réfugie auprès de sa mère Elisabeth qui accepte de l’aider à fuir. Mais Léonard s’interpose et tente de faire entendre raison à sa mère et à son fils. La police débarque dans la foulée et arrête Eddy. En garde à vue, celui-ci avoue les meurtres de Martin, Lyès et Thierry Robert : c’était Anna qu’il visait dans l’explosion du bateau pour la tenir éloignée de Bart coûte que coûte.

Chez les Beddiar, cette annonce a l'effet d'un choc. Anéantie, Leila décide de se rendre au commissariat afin d'admirer une dernière fois le tueur de son fils. En chemin, elle croise la mère d'Eddy qui essaye de lui faire comprendre qu'il faut être indulgente avec son fils, compte tenu de son état de santé. Mais la maman de Lyes ne l'entend pas de cette façon. Elle ne cautionne aucunement les actes d'Eddy. 

Bilel Beddiar a une réaction plus agressive que sa femme. Au mas du Vallorta, il est prêt à en découdre avec Leonard. Mais, il est retenu par son collègue Mathieu Vanier. Le père de Lyes se retrouve désormais au cœur d'une affaire sordide qui dépasse l'entendement : quelqu'un a tiré dans le dos de Leonard Vallorta alors qu'il se trouvait dans les vignes. Et le suspect n°1 n'est autre que Bilel... 

Demain nous appartient, ce soir à 19h20 sur TF1 !

en savoir plus : Eddy Vallorta, Bilel Beddiar