INFOS SÈTE : Les thoniers à Sète, prêts pour une nouvelle campagne de pêche

Infos sète les thoniers à Sète


C'est la plus petite flottille de l'histoire de la pêche nationale française qui s'apprête à quitter les ports de Méditerranée pour la plus courte campagne de thon rouge. Dix-sept bateaux, ultramodernes ont demandé et obtenu de la commission ICCAT, le permis de pêche spécial qui leur permettra de sillonner et de prélever des thons entre le 15 mai minuit et le 15 juin.


Dans les heures qui viennent, ils quitteront les ports de Sète, Agde et Marseille. Ils ont trente jours pour atteindre le quota national réduit à 1700 tonnes, soit la possibilité théorique de pêcher 100 tonnes par équipage.

« Pendant cette courte période il faut faire avec le mauvais temps et le vent. La pêche du thon est un exercice de beau temps et de mer calme. Ces mesures de réduction sont destructives. Et pourtant le thon est bien présent, partout, au large » estime Jean Marie Avallone, patron d'armement sétois qui s'apprête à lancer trois de ses bateaux dans cette petite bataille de Méditerranée, sous le contrôle intégral de l’ICCAT qui placera un observateur à bord des navires.


Cette année, la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique a attribué 4392 tonnes aux pêcheurs de Méditerranée, Français mais aussi, Tunisiens et Turcs. A noter que les quotas de pêche au thon rouge sont en hausse, et ont été multipliés par 1,2 chaque année depuis 2015.


INFOS SÈTE : Interdit de défendre


Un jugement rendu récemment à Sète a condamné une femme pour avoir porté secours à une victime de violences conjugales. Cette femme, qui n'avait d'autre intention que d'aider la victime, aurait dû être remerciée pour son courage. Au lieu de quoi notre justice l'a condamnée. Preuve que notre système judiciaire ne tourne pas rond...


Illustration InfoSete


Une citoyenne habitante de Sète a dernièrement été rendue coupable d’avoir bousculé un mari violent alors que ce dernier s’en prenait à sa femme dans un lieu public. Cette condamnation qui semble nous ramener des siècles en arrière ne relève malheureusement pas de la science-fiction. Aujourd’hui encore, la justice est impuissante et aveugle aux véritables drames qui se jouent pourtant sous ses yeux.

Contrairement aux apparences, la victime n’est pas cet homme, hospitalisé pour des blessures mineures à la suite de sa chute accidentelle durant l’altercation. Non, la victime est bien sa femme. Une femme trop intimidée pour oser parler, en état de sidération et qui a refusé de répondre à mes questions. Quel crédit la police peut-elle accorder à son témoignage s’il a été dicté sous la menace et l’emprise d’un conjoint tortionnaire ?

En France, 90 % des plaintes pour violences faites aux femmes sont classées sans suite. Alors comment peut-on faire confiance à notre système judiciaire ? Et quand est-ce que cela va vraiment changer pour toutes ces femmes qui souffrent dans l'indifférence générale ? Pour qu’elles osent enfin parler, il faudrait d’abord que nous soyons tous prêt à les écouter.


Abonnez-vous à la newsletter de infos Sète pour ne rien manquer de l'actualité de votre ville 

Journaliste - Anna Delcourt 


LA MAIRIE DE SÈTE ACCUSÉE DE FRAUDE - LÉONARD VALLORTA : LA VÉRITÉ





La police organise une battue dans l'espoir de retrouver le petit Mehdi, disparu ce lundi dans la forêt des Pierres Blanches. Il portait un manteau rouge comme sur la photo ci-dessus, un jean foncé et des baskets marrons. La police urge toute personne l'ayant aperçu ou possédant des informations pouvant aider à le retrouver à les contacter au commissariat de Sète au plus vite.


Blog Anna Delcout   -Disparition Mehdi

Depuis lundi en fin de journée, le jeune Mehdi, âgé de 6 ans, est porté disparu. Alors qu’il se promenait en compagnie de son oncle, Bilel Beddiar, dans la forêt des Pierres Blanches, l’enfant a profité d’un malheureux instant d’inattention pour échapper à la surveillance de l’adulte.

Même si aucune piste, enlèvement, fugue ou simple égarement, n’est encore privilégiée, le commissariat de Sète a décidé de lancer un appel à témoins. Toute personne ayant aperçu le jeune enfant portant un manteau rouge, un pantalon jean bleu foncé et des baskets marrons, est invitée à contacter le commissariat de urgemment.

Les premières heures sont les plus déterminantes dans la recherche des personnes disparues ou enlevées. A noter qu’en raison des conditions climatiques défavorables, des températures encore fraîches et des forts orages de la nuit dernière, l’enfant pourrait se trouver en état d’hypothermie très prochainement. En cas de chute ou de blessure grave, ses jours pourraient être en danger.

Une battue est organisée, dès aujourd’hui en début d’après-midi, par les forces de l’ordre pour tenter de trouver Medhi ou des indices permettant de le localiser. « Si chacun peut aider, ne serait-ce qu’en donnant une heure de son temps pour retrouver Mehdi, ce serait un cadeau formidable pour nous » confie Leïla Beddiar, la tante de l’enfant. La famille et les proches comptent sur la solidarité des Sétois et l’esprit de collectif qui anime les habitants de notre ville, il est de notre devoir de les soutenir !


Anna Delcourt



INFOS SÈTE : LE TUEUR AUX ALLIANCES


Un tueur en série qui frappe les femmes infidèles. Un climat de terreur règne sur la ville.


DNA - tueurs aux alliances


Les tueurs en série sont de bons acteurs avec un penchant naturel pour le mensonge. Toutefois, lorsqu'ils sont appréhendés, ils présentent soudain un « masque de folie », se prétendent schizophrènes, disent entendre des voix ou avoir des « flashs ». En outre, ils aiment se présenter comme les victimes de complots, voire d'une discrimination sociale. Des tests montrent qu'ils ressentent moins de peur et d'anxiété que la moyenne. Son besoin de stimulation fait du psychopathe un être toujours à l'affût des situations dangereuses. Si la génétique montre qu'il existe certainement une prédisposition au comportement antisocial, elle n’explique pas toute sa complexité.

Le mode opératoire ici répété montre que le tueur, narcissique par nature, compense ainsi une impuissance sexuelle sur laquelle il n'a pas d'emprise. Les meurtres lui donnent une illusion de contrôle, de finitude. Il faut également chercher du côté du rapport à la mère pour essayer d'expliquer un comportement qu'on ne peut que qualifier de psychopathe.

Les psychopathes peuvent-ils être traités ? Les psychiatres estiment qu'il est impossible de les guérir car la sismothérapie (les électrochocs) ne fonctionne pas. Les drogues ne se sont pas révélées efficaces. La psychothérapie, n'est pas envisageable puisque le psychopathe refuse de communiquer avec les autres. Il ne veut tout simplement pas changer. Dans le cas des psychopathes violents, et notamment des tueurs en série, la formation de l’individu, dès l’enfance, joue un rôle déterminant. Des penchants sadomasochistes et agressifs peuvent apparaître très tôt.

Lorsqu'ils traquent une victime, ils ne ressentent pas consciemment de colère. Bien des tueurs semblent entrer en transe durant leurs phases prédatrice et meurtrière. Le psychopathe recherche des victimes idéalisées dans le but de les humilier et de les détruire. En dégradant sa victime, objet symbolique, il tente de détruire l'ennemi hostile à l'intérieur de son propre esprit.

Certains croient que la domination sexuelle est l'expression d'un besoin de pouvoir. Le sexe n'est que le moyen de la domination de la victime. D'autres pensent qu'une pulsion sexuelle déviante en est la cause…

Anna Delcourt