Kamel Le Magicien : "Je suis sur scène comme je suis dans la vie"

Voir le site Diversion

Kamel Le Magicien
Par Ingrid BERNARD|Ecrit pour TF1|2017-02-02T12:03:27.505Z, mis à jour 2017-02-02T13:27:14.072Z

Kamel Le Magicien vous donne rendez-vous, ce vendredi, dans "Diversion". Au programme : de la magie et de l'illusion. L'occasion pour l'ancienne personnalité de "Danse avec les stars" de nous parler du pouvoir de la télé, mais aussi de son nouveau spectacle.

Vous voilà de retour à la télévision dans Diversion. Parlez-nous de ce nouveau programme produit par Arthur…
C’est la rencontre de plusieurs magiciens. Caroline Marx « l’ensorceleuse »,  Enzo « L‘insaisissable », Luc Langevin « Le Scientifique », Gus « Le manipulateur » et  Fred Razon « Le Pick pocket » et moi-même « Le Street Magicien ». On a tous notre spécialité. On va certes faire des tours de magie, mais on va surtout montrer qu’il existe plusieurs branches de magie : la grande illusion, le close up, le mentalisme…  On se connaissait tous de nom, mais on n’avait jamais vraiment partagé une scène ensemble. Ca a été un réel plaisir pour moi de partager cette émission avec eux.

Comment s’est déroulée votre rencontre avec Arthur ?
Ca s’est fait naturellement. Il m’a contacté. Le feeling est très bien passé. C’est quelqu’un de bienveillant. Il met les gens à l’aise. Et surtout il a mis à dispo tout ce dont on avait besoin, pour que l’on soit à l’aise. C’est un homme à l’écoute. C’est très important de travailler dans ces conditions.

La télé, c’est un passage obligé pour remplir les salles de spectacle ?
Ca y participe grandement. En tout cas, c’est grâce à la télé que j’ai une certaine notoriété. Sans la télé, ça aurait été plus compliqué. Pour ma part, j’en ai fait naturellement. Je n’ai pas cherché à être connu et à me retrouver sur un plateau de télé à tout prix… Il y a beaucoup de jeunes qui veulent se lancer dans la magie aujourd’hui. Je voudrais leur dire que le plus important, c’est le travail et la passion. Il ne faut pas faire ce métier juste pour faire de la télé…

Vous vous produisez sur la scène de Bobino en ce moment. A quoi ressemble votre spectacle ?
C’est un show avant tout. Il n’était pas question que les tours se suivent les uns derrière les autres. Je mêle de la magie, du stand up, de la danse… Et puis, je mélange les genres : la grande illusion, le close up – de la magie rapprochée, projetée sur un grand écran -, le mentalisme…  J’ajoute une touche d’humour à tout ça. Le but, c’est de créer une vraie interaction avec le public. Je suis sur scène comme je suis dans la vie. J’aime rigoler, ne pas me prendre au sérieux. Quand je fais un tour de magie, je le fais plutôt en déconnant.

C’est un moyen de dépoussiérer un peu le genre ?
Tout à fait ! En France, on a une image ringarde de la magie. On a l’impression que c’est le lapin qui sort du chapeau et qu’on a une assistante qui joue les bimbos à côté de nous… C’est tout autre chose…  Je trouve qu’on n’a pas assez d’émissions de magie dans notre hexagone contrairement aux pays anglo-saxons.

Vous avez eu la chance de faire des tours de magie aux plus grands comme Meryl Streep, Jude Law, Daniel Radcliffe. Ca a dû vous rajouter une pression supplémentaire ?
C’est vrai, j’ai rencontré des célébrités que je n’aurais jamais imaginé croiser un jour. J’ai dansé avec JustinTimberlake, Jennifer Lopez. J’ai même fait un tour à Jackie Chan, une personne qui me faisait rêver quand j’étais gosse. C’était beaucoup de pression. Je me disais que je n’avais pas le droit de me louper sachant qu’ils avaient déjà tout vu. Mais heureusement, avant de rentrer sur scène, j’arrivais à faire le vide. Je me disais que j’allais faire un tour de magie à une personne lambda. Mon but, c’était de prendre du plaisir.

On dirait que votre participation à Danse avec les stars vous a permis d’acquérir de nouvelles compétences ?
Après ma participation à Danse avec les stars, j’ai décidé d’intégrer une chorégraphie dans mon spectacle. Je danse sur une chanson de Michael Jackson. J’aime beaucoup ce mec. Pour moi, c’était un génie. Ses musiques sont toujours d’actu, elles ne se démodent pas.

Revoyez-vous Emmanuelle Berne, votre danseuse ?
On s’appelle souvent. Elle me manque. On était hyper complices. C’est une fille adorable, qui a un vrai talent. Elle a une joie de vivre. C’est une vraie bosseuse. Danse avec les stars, ça restera une expérience magique.

Kamel Le Magicien se produit à Bobino jusqu’au 23 avril. Il partira ensuite en tournée. Toutes les dates de la tournée ici.

Ne loupez pas Diversion ce vendredi sur TF1 à 20h55.


en savoir plus : Kamel Le Magicien