Dans l'actualité récente

Emma : "Le duo de héros était notre obsession"

Voir le site Emma

EMMA preview (5)
Par Nicolas SCHIAVI|Ecrit pour TF1|2016-10-06T09:12:03.376Z, mis à jour 2016-10-06T09:12:04.566Z

Emma est la nouvelle série événement diffusée sur TF1. Nous avons rencontré Sébastien Le Délézir, l'un des co-auteurs de cette fiction policière teintée de science-fiction.

Ce qui saute aux yeux dès les premières minutes, c'est cette dynamique entre les deux principaux personnages, Emma (Solène Hébert) et le commandant Fred Vitulo (Patrick Ridremont). Sur quoi avez-vous axé le lien entre eux ?
Ce duo était notre obsession depuis le début. A l'origine, Emma n'est pas notre idée et le personnage était différent. Nous avons développé quelque chose d'autre et notamment la complémentarité entre un robot et un homme qui soit le plus humain possible. Ce qui nous intéressait aussi c'était le décalage créé par les réactions de ce robot et cet homme qui tente de lui apporter toutes les subtilités de l'humanité.

C'est aussi une relation de mentor à élève...
Oui, tout à fait. Pour le commandant Vitulo, nous avions un physique en tête et nous ne voulions pas d'un beau gosse de 25 ans. Fred est marié. Il pourrait être le père d'Emma et cela enlève toute ambiguïté avec elle. De par ses réactions caricaturales, l'héroïne souligne l'humanité et les failles de Fred.

La série n'est pas dénuée d'action mais on sent que ce sont les rapports humains et la comédie qui priment...
A la base, Manon Dillys (co-créatrice d'Emma, ndlr) et moi ne sommes pas fans de science-fiction et nous voulions réduire l'action au maximum. Ce qui nous intéressait, c'était le comportement d'Emma. Et cela passe par les dialogues et les situations. Nous avons bénéficié de quelques effets spéciaux mais ils sont au service de situations amusantes. Ce qui est drôle c'est que les téléspectateurs savent qu'Emma est un robot mais pas Fred.

"Nous considérons que les robots seront dangereux à partir du moment où ils sauront mentir"

Sans être des spécialistes de science-fiction, quel genre de recherches avez-vous effectué pour bâtir le personnage d'Emma et son intelligence artificielle ?
Nous avons insisté sur deux aspects. On a d'abord vu beaucoup de films de SF pour éviter ce qui avait déjà été fait. Des oeuvres comme Blade Runner ou Her par exemple. Cela nous a déjà donné une première idée de la façon dont le thème est traité. Ensuite, nous nous sommes penchés sur la littérature, notamment avec Le Jour où mon robot m'aimera de Serge Tisseron. Ce que nous essayons de faire ressortir dans la série, c'est l'empathie qui se dégage autour d'un robot. La conception que l'on peut avoir du robot va du grille-pain au complice de tous les jours. Entre un homme et un robot, on peut passer par toutes les conceptions en une seule journée. Dès qu'il y a une interaction, il y a forcément de l'empathie. Même si le robot paraît froid.  Nous nous sommes beaucoup documenté pour rester crédible et nous avons fait en sorte que ce qu'elle savait faire soit plausible. Nous nous sommes également orientés sur l'autisme car les réactions d'Emma sont proches d'une forme de ce trouble.

Quel est le plus gros danger que vous questionnez à propos des robots ?
Nous considérons que les robots seront dangereux à partir du moment où ils sauront mentir. Si on ne le programme pas pour cela, le robot est incapable de mentir. Nous avons traité cette spécificité sur le ton de l'humour. Emma balance tout sans réfléchir (Rires).

Vous abordez de grandes questions sur l'intelligence artificielle comme la conscience de soi et les souvenirs. Comment allez-vous creuser cette mythologie et tout ce qui entoure le mystère Emma ?
Nous n'avons rien fait au hasard et nous allons évidemment continuer à livrer des pistes aux téléspectateurs. Toute cette mythologie va être développée dans les prochains épisodes. Vous allez savoir d'où vient Emma et qui elle est ! Nous voulons la traiter comme un personnage normal et nous nous sommes demandé ce que c'était qu'être humain. Notre humanité est intimement liée à nos souvenirs et à notre enfance. Il y a aussi un mystérieux personnage qui s'introduit chez elle. Vous aurez toutes les explications...