Ennemi public : la tension monte chez les téléspectateurs

Voir le site Ennemi public

Lucas
Par P.H.|Ecrit pour TF1|2017-02-21T09:25:28.044Z, mis à jour 2017-02-21T09:25:29.048Z

TF1 diffusait hier, lundi 20 février 2017, trois épisodes inédits d’"Ennemi Public" qui ont à nouveau captivé et angoissé le public. Petit tour d’horizon des réactions des téléspectateurs sur Twitter.

Stéphanie Blanchoud, Jean-Jacques Rausin, Clément Manuel ou encore Angelo Bison. Voilà une partie du casting rassemblé au générique d'Ennemi public, une série francophone dont trois épisodes inédits étaient diffusés hier, lundi 20 février 2017, sur l'antenne de TF1. 
Diffusée depuis le 6 février sur la Une, cette fiction policière, inspirée de l’Affaire Dutroux qui a fait la Une des journaux dans les années 1990, plonge au cœur d’une sombre affaire secouant un petit village de Belgique. Peu de temps après l’installation de Guy Béranger, un ancien tueur d’enfants, dans l’abbaye locale, une petite fille disparaît. Chloé Muller, inspectrice membre de la police fédérale qui encadrait Guy Béranger, va enquêter pour retrouver la trace de la petite Noémie. 

Tension, suspense et rebondissements, voilà une partie des ingrédients incontournables d’Ennemi Public, cette série qui a conquis le cœur des téléspectateurs. Ils étaient d’ailleurs nombreux hier soir à commenter sur les réseaux sociaux les nouveaux épisodes diffusés par TF1. Des tweets dans lesquels les fidèles d’Ennemi Public ont confié leur "peur" devant l’ambiance parfois angoissante de certaines séquences. Voici un petit florilège des messages que l’on pouvait lire hier soir sur Twitter concernant la série qui revient lundi prochain (27 février 2017) à partir de 20h55 sur TF1.