Les 5 bonnes nouvelles des Bleus après les matches face au pays de Galles et l'Allemagne

Voir le site Equipe de France

griezmann telefot 13 11 2017
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-11-15T11:39:35.656Z, mis à jour 2017-11-15T11:54:13.487Z

L'équipe de France a bouclé son année 2017 en allant chercher un match nul prometteur à Cologne face aux champions du monde allemands (2-2). Après la victoire contre les Gallois (2-0), les hommes de Didier Deschamps ont frôlé la victoire outre-Rhin. Le bilan est positif, et à 7 mois du Mondial 2018, les Bleus font bonne figure.

Alexandre Lacazette au top


On attendait beaucoup de l'attaquant d'Arsenal, pas indiscutable dans le groupe des 23 et absent lors de l'Euro 2016. Seulement entré en jeu contre le pays de Galles pour le dernier quart d'heure le 10 novembre (2-0), Alexandre Lacazette était titulaire en pointe en Allemagne. Et il a donné amplement satisfaction. Très remuant, le buteur a ouvert le score en concluant l'action géniale d'Anthony Martial. Puis, il a fait preuve de sang froid pour battre Kevin Trapp une seconde fois en duel.

Lacazette courait après un 2e but en Bleu depuis mars 2015. En 76 minutes mardi, il en a mis deux de plus. Didier Deschamps a des problèmes de riche avec tous ces attaquants à sa disposition. Alexandre Lacazette, lui, a inscrit quelques points précieux.

Samuel Umtiti a bien l'âme d'un patron


Qu'il semble loin, le temps où on disait que Samuel Umtiti avait bénéficié de circonstances incroyables pour intégrer l'équipe de France pour l'Euro 2016. Depuis, le défenseur s'est imposé au FC Barcelone, et il a fait son trou avec la sélection nationale où il est plus qu'un remplaçant en charnière centrale. Au gré des blessures de Raphaël Varane et Laurent Koscielny, l'ancien Lyonnais s'est érigé en joueur incontournable. Cette année, il a été le Bleu le plus utilisé avec 10 matches joués en intégralité sur 11. C'est à se demander quel sera son statut lors de la Coupe du monde.

Mardi, le jour de ses 24 ans, "Big Sam" a livré une prestation encore très brillante face à l'Allemagne. Laurent Koscielny pourra prendre sa retraite internationale avec l'esprit tranquille après le Mondial : son successeur désigné est déjà prêt. A voir même s'il n'a pas rebattu les cartes dans l'esprit du sélectionneur.

14•11•17. Happy Bday my bro @samumtiti !! 24 🎂 ❤💪🏾💉💉

Une publication partagée par Alexandre Lacazette (@lacazettealex) le

Match-référence (ou presque) pour Anthony Martial


Absent des Bleus pendant un an, le Mancunien a été récompensé de son très bon début de saison en étant appelé par Didier Deschamps. Entré en jeu face aux Gallois, Anthony Martial était titulaire contre l'Allemagne. Et quelle prestation il a livré ! Habile, rapide et efficace, l'ex-Lyonnais et Monégasque a exécuté un dribble à montrer dans toutes les écoles de foot pour offrir sur un plateau le premier but du match à Alexandre Lacazette.

Ses accélérations et sa capacité à éliminer les adversaires ont encore sauté aux yeux. Seul regret : ce tir trop écrasé à la 89e, seul face à Trapp. Le Français s'est manqué et l'Allemagne a égalisé quelques minutes après. Dommage, mais avec un Martial à ce niveau, l'équipe de France dispose d'un potentiel offensif très varié et dangereux.

Les nouveaux Pavard et Nzonzi se distinguent


A 7 mois du rendez-vous international en Russie, Didier Deschamps a poursuivi ses tests en faisant appel pour la première fois à Benjamin Pavard et Steven Nzonzi. Verdict : c'est du tout bon pour les Bleus ! Contre le pays de Galles, les deux néophytes sont entrés en jeu en début de seconde période. La faiblesse de l'adversité n'a pas permis de juger tout ce qu'ils ont dans le ventre, mais le jeune latéral droit a montré d'excellentes dispositions, notamment dans le jeu offensif. Le milieu de terrain a été un peu plus réservé pour sa première. Ils ont aussi joué la dernière demi-heure d'Allemagne-France, et cette fois, ils ont été tous deux très bons.

Benjamin Pavard sera à revoir, d'autant plus qu'à son poste, rien n'est figé. Steven Nzonzi mérite aussi qu'on garde un oeil sur lui. Certes, Paul Pogba et N'Golo Kanté étaient absents. Mais dans l'entrejeu, il y a embouteillage, et Nzonzi est un postulant sérieux.

Les Bleus terminent très bien l'année 2017


Le bilan de cette année civile est très bon. L'équipe de France a obtenu sa qualification directe pour la Coupe du monde 2018. Et comptablement, la balance est également positive : 6 victoires, 2 nuls et 2 défaites. Au rayon des couacs, il y a ce nul embêtant à Toulouse contre le Luxembourg (0-0), cette défaite logique contre l'Espagne (0-2) et celle rageante contre la Suède (1-2). Pour le reste, le soleil brille dans le ciel des Bleus.

En 10 matches, ils ont pas mal marqué (20 buts, dont 8 pour le seul Olivier Giroud) et assez bien tenu en défense (9 buts encaissés, 5 clean sheets). C'est sur ces bases que l'équipe de France doit construire les premiers mois de l'année 2018, avec l'objectif d'assumer l'été prochain ce statut de favoris, ou au moins de prétendants très sérieux.

en savoir plus : Equipe de France de Football

Plus d'actualité