Allemagne-France : les Bleus n'ont plus perdu en Allemagne depuis 30 ans

Voir le site Equipe de France

RTXMA8O
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-11-13T16:58:42.645Z, mis à jour 2017-11-13T17:14:58.975Z

Depuis sa réunification, l'Allemagne n'a jamais glané une victoire sur son propre terrain face à l'équipe de France. Pire, elle a même perdu ses trois rencontres contre les Bleus en 1996, 2003 et 2012. Retour sur ces trois victoires françaises en terre allemande.

Mardi 14 novembre, l'équipe nationale d'Allemagne aura deux défis de taille pour son dernier match amical de l'année face à l'équipe de France : rester invaincue en 2017 (11 victoires et 3 nuls) et obtenir son premier succès face aux Bleus en Allemagne depuis... 1987. Oui, il faut remonter au 15 août 1987 et une rencontre amicale à Berlin pour retrouver trace d'une défaite française en Allemagne.

A l'époque, le pays était encore divisé et l'Allemagne de l'Ouest, coachée par Franz Beckenbaueur, avait battu les Bleus de Michel Platini (2-1) grâce à un doublé rapide de Rudi Völler contre un but d'Eric Cantona. Depuis, il y a eu la réunification, et l'Allemagne a affronté trois fois les Bleus chez elle... pour un bilan de trois défaites.

Allemagne-France : 0-1 / 1er juin 1996 / Le plein de confiance avant l'Euro


A quelques jours du début de l'Euro 1996, les joueurs d'Aimé Jacquet sont presque au point. Avant cette rencontre amicale à Stuttgart contre l'Allemagne, les Bleus ont enchaîné 7 victoires de rang (éliminatoires de l'Euro + matches amicaux). Et ce match de l'autre côté du Rhin démarre fort quand après 6 minutes de jeu, Youri Djorkaeff distille un coup franc pour la tête imparable de Laurent Blanc. Andreas Köpke ne peut rien.

L'Allemagne ne s'en remet pas et les hommes d'Aimé Jacquet obtiennent une victoire prestigieuse. Ils gagneront encore leur dernier amical contre l'Arménie quatre jours après. Mais le 26 juin, le rêve s'achève avec un revers contre la République tchèque en demi-finale de l'Euro 1996 (0-0, 5 tirs aux buts à 6). Quatre jours plus tard, les Allemands de Berti Vogts sont sacrés champions d'Europe.

Allemagne-France : 0-3 / 15 novembre 2003 / Henry et Trezeguet soumettent la Nationalmannschaft


Vice-champions du monde en titre, les Allemands accueillent à Gelsenkirchen une équipe de France très prometteuse. Certes, le fiasco de 2002 a fait redescendre les Bleus sur terre. Mais sous la houlette de Jacques Santini, avec plusieurs joueurs proches du sommet de leur art, cette sélection tricolore affiche un visage séduisant. Après la victoire en Coupe des Confédérations, les Français veulent terminer 2003 en beauté.

Bien connu en Allemagne, Bixente Lizarazu parvient quand même à échapper à l'arrière-garde allemande et centre pour la tête de Thierry Henry (21e). Oliver Kahn ne peut sortir le cuir. En seconde période, la France prend l'ascendant de façon nette. Thierry Henry enrhume Christian Wörns et sert David Trezeguet sur un plateau pour le but du break (55e). Enfin, Zinedine Zidane adresse une passe superbe pour "Trezegoal", qui s'offre le doublé d'un tir instantané (81e). Ce match servira longtemps de référence pour les Bleus.

Allemagne-France : 1-2 / 29 février 2012 / Giroud ouvre son compteur


A 100 jours du début de l'Euro 2012, l'Allemagne et la France, candidats déclarés à la victoire finale, s'offrent une répétition au Weserstadion de Brême. Laurent Blanc, qui a repris des Bleus meurtris par le Mondial 2010, dirige un groupe assez jeune et pas encore figé. En l'absence de Karim Benzema blessé, le sélectionneur français donne sa chance à Olivier Giroud, l'attaquant qui flambe cette saison avec Montpellier.

Le pari est gagnant. A la 21e minute, Mathieu Debuchy transperce la défense allemande côté droit et trouve Olivier Giroud au point de penalty. La reprise de l'attaquant trompe Tim Wiese, pour une fois titularisé à la place du n°1 Manuel Neuer. L'Allemagne domine tout de même mais se heurte à un mur en la personne du gardien et capitaine Hugo Lloris. Les Bleus font le dos rond et finissent par breaker grâce à Florent Malouda, trouvé encore par Mathieu Debuchy et oublié par les Allemands au second poteau (67e). Dans le temps additionnel, Cacau réduit l'écart.

en savoir plus : Equipe d'Allemagne de Football, Equipe de France de Football, Bixente Lizarazu

Plus d'actualité