Dans l'actualité récente

Équipe de France : Benjamin Mendy est prêt

Voir le site Equipe de France

Benjamin Mendy   AS Monaco
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-03-05T15:23:33.396Z, mis à jour 2017-03-05T15:23:34.799Z

Benjamin Mendy n'a pas caché son envie de porter les couleurs de l'Équipe de France. Mais il reste prudent.

Benjamin Mendy s’est confié sur ses ambitions à Téléfoot et a logiquement évoqué les Bleus, qu’il se sent prêt à rejoindre. On imagine que Didier Deschamps a entendu le message.

Un avenir en Équipe de France

Benjamin Mendy ne devrait pas échapper à sa première sélection en Équipe de France cette année. Ses prestations à Monaco parlent pour lui et ce serait une juste récompense de confirmer sa progression depuis son départ de l’OM, sous les ordres de Didier Deschamps. S’il se dit prêt à endosser le maillot de sa nation, il n’entend pas mettre la charrue avant les bœufs, « L’Équipe de France ? Si un jour ça vient, tant mieux. Je suis là, je suis prêt. Je n’attends que ça, mais je continue à me concentrer sur mes matches avec l’AS Monaco. On verra bien si ça arrive un jour. »

« J’ai changé mon mode de vie »

Benjamin Mendy est bien meilleur depuis qu’il a signé à l’AS Monaco et ses performances doivent visiblement beaucoup à quelques changements opérés dans sa vie, « J’ai changé mon mode de vie et plein de choses autour de moi. C’est ce qui fait la différence au plus haut niveau. Mieux vaut tard que jamais et ça me réussit sur le terrain. » Il garde aussi la tête sur les épaules, lui qui est convoité par des gros clubs, comme le Manchester United de José Mourinho, « J’ai préféré rester encore en Ligue 1. À Monaco, je peux montrer mon vrai niveau et ça me donne envie de briller. »

Imbula au diapason

Invité de l’émission, Gianelli Imbula, qui a côtoyé Mendy à Marseille, a appuyé les propos de son ex-coéquipier, « Je l’ai côtoyé pendant deux saisons. Je savais très bien de quoi il était capable. Il est en train de le montrer. Mérite-t-il les Bleus ? Pour moi, oui. » Rendez-vous ces prochains mois pour voir si Didier Deschamps et son staff pensent la même chose.