Equipe de France : Bientôt le clap de fin pour Koscielny

Voir le site Equipe de France

Koscielny faute sur Delofeu
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2017-11-07T16:18:29.342Z, mis à jour 2017-11-07T16:22:12.561Z

Le défenseur d'Arsenal, Laurent Koscielny, a annoncé mardi qu'il mettrait un terme à sa carrière internationale après la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet 2018).

A trois jours d'un rendez-vous amical face au pays de Galles au Stade de France, puis d'un déplacement le 14 novembre en Allemagne, Laurent Koscielny s'est exprimé sur son avenir, en conférence de presse, mardi à Clairefontanie. Le défenseur d'Arsenal et des Bleus a annoncé qu'il arrêterait sa carrière internationale après la Coupe du monde 2018 en Russie. "Il y a une fin à tout. Je pense qu'il me reste six mois pour m'épanouir en équipe de France. Après la Coupe du monde, j'aurai presque 33 ans, il sera temps de laisser la place aux jeunes. C'est une décision importante. J'ai fait ce que je devais faire en équipe de France. Il me reste six mois pour prendre le maximum de souvenirs, comme dirait ma femme" .

"Pas des vieux cons"

En conférence de presse, le joueur, passé par Guingamp, Tours et Lorient, avant de filer outre-Manche, a évoqué la nouvelle génération, emmenée par Samuel Umtiti ou Presnel Kimpembe. "Je sens que ça pousse. Ils auront la place bientôt. Moi je commence à être vieux, à 32 ans. Ils ont la vingtaine. Avec Sam' (Umtiti), ils sont aux aguets, c'est normal. Avant de poursuivre. Il y a quelques anciens qui résistent, on est cinq ou six à être ensemble, à avoir des goûts musicaux différents des jeunes. On essaye de s'adapter. On n'est pas non plus des vieux cons", a pu dire le Gunner sur le ton de l'humour. 

49 sélections avec les Bleus

Koscielny a connu sa première sélection en bleu le 11 novembre 2011 face aux Etats-Unis (victoire 1-0). Aujourd'hui, avec ses 49 capes (un but), le natif de Tulle est un taulier du vestiaire tricolore. L'été prochain en Russie, Laurent Koscielny entend écrire la plus belle page de son histoire commune avec l'équipe de France. Et pourquoi pas conclure en beauté sur un sacre le 15 juillet prochain...


Plus d'actualité