Equipe de France : où faire jouer Kylian Mbappé ?

Voir le site Equipe de France

Football - Matchs Equipe de France - Le quart d'heure où Mbappé et Dembele ont tout changé / France - Angleterre
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-09-03T15:38:26.679Z, mis à jour 2017-09-03T15:38:48.026Z

Attaquant axial, Kylian Mbappé devrait animer le couloir droit face au Luxembourg ce dimanche soir. Un couloir qu'il retrouvera avec le PSG.

Didier Deschamps devrait procéder à un changement face au Luxembourg par rapport à l'équipe qui a débuté face aux Pays Bas : Kylian Mbappé animerait le couloir droit à la place de Kingsley Coman.

L'ascension fulgurante

Révélation de cette année, Kylian Mbappé est le footballeur qui fait tout plus vite que tout le monde. A 18 ans, le deuxième joueur le plus cher de l'histoire a éclaboussé l'Europe de son talent et il n'a eu besoin que d'une demi-saison pour le faire. On se souvient encore de ses buts lors des phases finales de la dernière Ligue des Champions et de son but inscrit face aux Pays-Bas jeudi dernier au Stade de France : accélération, dribbles, combinaison avec Sidibé, son ex-coéquipier et 4 à 0 pour la France, score final.

Sur un côté

Par pur pragmatisme, on serait tenté de dire que Kylian Mbappé serait plus à l'aise dans l'axe, probablement en duo avec Antoine Griezmann. Ce serait, pour lui, une forme de logique après son association avec Radamel Falcao à l'AS Monaco. Mais Didier Deschamps est visiblement peu enclin à briser la relation qu'entretiennent Olivier Giroud et le Madrilène. S'il est bel et bien titulaire face au Luxembourg, il devrait débuter sur l'aile droite, à l'opposé de Thomas Lemar. Ce n'est pas son poste de prédilection, et alors ? Au PSG, on est bien parti pour le trouver là aussi.

"Il a la qualité de toute façon…"

"Il est plus attaquant axial dans un système à deux. C'est là où il a fait voir de très bonnes choses. Mais il a été aussi performant, par moment, sur le côté gauche. Il l'a fait quelques fois à droite mais moins… Il a la qualité de toute façon, la vitesse… Après, c'est une question de positionnement, d'appels, d'orientation aussi" confie Didier Deschamps, qui se retrouve avec un puzzle à assembler quant à l'animation offensive des Bleus. Un puzzle en forme de problème de riche au vu des noms avancés.