Dans l'actualité récente

Evra : « Si on avait joué la finale de l'Euro au Vélodrome... »

Voir le site Equipe de France

Euro 2016 : Au coeur des Bleus - Le discours d'Evra avant la demie France - Allemagne
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-01-29T12:51:51.412Z, mis à jour 2017-01-29T12:51:52.757Z

Patrice Evra pense que les Bleus auraient gagné la finale de l'Euro 2016 au Vélodrome, où le douzième homme que représente le stade répond souvent présent.

Lors de sa présentation liée à son arrivée à l’Olympique de Marseille, Patrice Evra (81 sélections avec l'Equipe de France) est revenu sur la finale de l’Euro 2016, perdue face au Portugal en juillet dernier. Pour lui, les Bleus auraient gagné au Vélodrome.

« Si on avait joué la finale de l'Euro au Vélodrome… »

Patrice Evra ne pratique pas la langue de bois. Il est même plutôt du genre à s’affirmer en toute franchise devant les médias. Et les journalistes n’ont pas dû être déçus quand il a expliqué ceci, « C’était une ambiance incroyable. Si on avait joué la finale de l'Euro au Vélodrome, on aurait été champions d’Europe ! Au Stade de France, les gens étaient plus venus faire des selfies, c’était comme dans une cathédrale… ». Les supporters apprécieront, ceux qui étaient au Stade de France également.

Opération séduction

Patrice Evra a surtout voulu mettre en exergue l’ambiance si particulière qui anime le Vélodrome, rassemblant l’un des publics les plus passionnés de toute la France. On ne manquera pas de souligner que le défenseur était en mode opération séduction pour montrer aux fans de l’Olympique de Marseille qu’il est là pour leur offrir le meilleur de lui-même. En rendant hommage à leur stade, il commence déjà à se les mettre dans la poche.

On peut lui donner raison

Bien évidemment, en comparant la ferveur au Vélodrome lors de la demi-finale contre l’Allemagne et le manque de soutien du Stade de France lors de la finale contre le Portugal, on peut difficilement donner tort à Patrice Evra. De là à imaginer que l’issue du match aurait été tout autre, il n’y a qu’un pas que seul le nouveau joueur de Marseille ose franchir…