Dans l'actualité récente

France - Espagne : Les Bleus surclassés par la Roja… et la vidéo

Voir le site Equipe de France

France Espagne Griezmann Ramos
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-03-28T22:04:32.151Z, mis à jour 2017-03-28T22:07:18.545Z

Les Bleus s’inclinent 2-0 contre la Roja qui aura dominé l'ensemble du match. Ils ont parfois montré un beau visage, mais ça n'a pas suffi. La vidéo a aussi été un acteur majeur de la rencontre.

Cette rencontre devait permettre de se faire une meilleure idée du niveau de l’équipe de France opposée à l’une des meilleures équipes au monde. Avec une défaite 0-2, les Bleus repartent avec des doutes et plusieurs questions, tant l’Espagne a dominé la première mi-temps avant d’être réaliste en seconde. Il s’en ait fallu de peu pour que les Bleus n’ouvrent le score, où restent à portée de tir des hommes de Lopetegui, mais la vidéo a aidé l’arbitre dans ses décisions… et donc l’Espagne. 


Une première mi-temps à l’avantage de la Roja 

Incontestablement, les Espagnols ont survolé la première période. A l’exception du premier quart d’heure qui a vu Mbappé et Koscielny se montrer dangereux, la Roja a su se montrer patiente et prendre le dessus au milieu de terrain. Grâce à un pressing très haut, les hommes de Lopetegui ont empêché la relance française, sans solution pendant près de 30 minutes en première période. 

Iniesta a eu deux grosses occasions pour ouvrir le score, mais il a manqué de précision avant de buter sur Lloris. Etincelants lors des 45 premières minutes, les Espagnols ont profité des choix tactiques de Deschamps, passé d’un 4-2-3-1 à un 4-3-3 entre le match contre le Luxembourg et l'opposition contre la Roja. Et dans cette configuration, les Bleus ont peu pesé. 



La vidéo fait son entrée en jeu à la pause... 

En seconde période, les nombreux remplacements ont changé la donne et ont permis de rééquilibrer un peu les débats. Dès la reprise, la France faisait preuve de plus d’envie et mettait en danger les Espagnols. Griezmann croyait même ouvrir le score sur une remise de Kurzawa. Mais le latéral parisien était hors-jeu au départ de l’action. L’arbitre allemand Monsieur Zwayer faisait appel à ses assistants pour confirmer la validité du but. Les images parlaient et démontraient la position illicite de l’arrière gauche français. L’arbitrage vidéo n’aura pris que quelques instants et aura permis d’aider l’arbitre. 

Par la suite, le banc de touche espagnol faisait la différence. David Silva, puis Deulofeu rentraient en jeu pour changer le cours de la rencontre. Le second provoquait la faute de Koscielny dans la surface, et le premier trompait Lloris sur pénalty. L’ouverture du score n’était pas illogique mais intervenait au moment où les Bleus se montraient le plus offensif. 


Antoine Griezmann



Vidéo Acte II 

Mais la vidéo n’a pas fait une seule apparition dans cette rencontre. A la 77ème minute Deulofeu trompait Lloris. Mais son but a été validé en deux temps, le temps pour l’arbitre d’infirmer la décision de son juge de ligne qui avait invalidé le but pour une position de hors-jeu du joueur du Milan AC. La vidéo prouvera que l’attaquant espagnol était couvert par la défense française et que son but était valable. Au delà de la performance des Bleus qui a manqué d’intensité et de cohésion, les faits importants de ce match ont été l’utilisation à bon escient de la vidéo. 


Arbitrage vidéo France Espagne


Gerard Deulofeu


Hugo Lloris, le meilleur Bleu 

Sur les buts, les erreurs de la défense française sont multiples. Outre Koscielny, le reste de la défense a montré des signes d’inquiétudes et de fragilité devant les offensives ibériques. Dans le système de jeu habituel, l’équipe de France aurait peut-être été plus solide et compact. En seconde période, les Bleus ont frappé 5 fois contre 3 en première mi-temps après un petit changement tactique. 

Si Kylian Mbappé et Antoine Griezmann ont multiplié les efforts sur le devant de l’attaque, Kévin Gameiro a souffert contre Ramos et Piqué malgré une belle combativité. Ousmane Dembélé a réalisé une belle rentrée mais son entrée a été trop tardive pour changer le cours du match. Dire que le capitaine Hugo Lloris a été le meilleur tricolore signifie que la défense a été trop mise en vue. Alors qu’il battait le record de sélections de Fabien Barthez, le gardien de Tottenham s’attendait sans doute à une meilleure issue pour ce match. 



La suite ? 

L'équipe de France a montré ses limites face à l'Espagne dans cette rencontre. Plus incisive, la Roja repart logiquement du Stade de France avec la victoire, et aura montré qu'il reste encore aux Bleus un peu de chemin à parcourir pour se hisser au niveau des meilleurs. Les Bleus devront faire mieux lors de leur prochaine sortie le 9 juin face à la Suède dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du Monde avant de revenir au Stade de France contre l'Angleterre en amical. Pour ce match officiel, l'équipe de France n'aura pas le droit de refaire les mêmes erreurs.  


en savoir plus : Equipe de France de Football, Equipe d'Espagne de Football