La France gagnait mais l'Allemagne n'avait pas envie de perdre en 2017

Voir le site Equipe de France

MBAPP
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-11-14T22:07:42.597Z, mis à jour 2017-11-14T22:07:43.891Z

L'Allemagne a arraché le nul dans les derniers instants d'un match au sein duquel les Bleus se sont montrés à leur avantage. Ils peuvent néanmoins nourrir quelques regrets.

L'Equipe de France et l'Allemagne concluent leur année 2017 en se quittant dos-à-dos (2-2). Les Bleus tenaient pourtant une victoire de référence mais Lars Stindl a surgi au bout du bout pour empêcher la défaite de la Mannschaft, qui reste invaincue.

Lacazette ouvre la marque…

Giroud forfait et Griezmann remplaçant, c'est avec un trio Mbappé-Lacazette-Martial que s'est présentée la France à Cologne pour affronter l'Allemagne, son modèle. Pour l'attaquant d'Arsenal et celui de Manchester United, l'idée était de gagner des points en vue du prochain Mondial, le but individuel in fine étant de s'inscrire durablement dans les 23 que Deschamps emmènera en Russie. On peut affirmer qu'ils ont répondu présents. Après avoir chacun gâché une action (un face-à-face avec Trapp pour Lacazette, un contre mal géré pour Martial), ils ont été à la conclusion d'un mouvement collectif d'école de la part des Bleus, suffisamment bien entrés dans leur match pour bousculer des Allemands privés de plusieurs titulaires. Et c'est donc Martial et son double-contact qui ont permis à Lacazette d'ouvrir le score (33e).

… puis répond à Werner

Malgré l'assurance de l'équipe adverse, techniquement toujours aussi solide et offensivement tranchante par séquence, la France a donc bien géré cette première mi-temps grâce à une défense concentrée, un Corentin Tolisso inspiré et des attaquants disponibles. Mais il ne faut pas enterrer la Mannschaft, qui n'a jamais abdiqué et a d'abord égalisé par Werner sur un contre parfaitement géré par Ozil (56e). Loin d'être rassasié, Lacazette s'est ensuite permis de bonifier un caviar de Mbappé pour fusiller Trapp et se venger de son duel perdu en première période (71e). Les Bleus menaient alors 2 buts à 1 et on était plus proche du 3-1 que du 2-2 après un nouveau raté de Martial. C'était sans compter sur une ultime offensive des Allemands, conclue par un Stindl ayant profité d'une belle combinaison entre Ozil et Götze (90e+2).

L'Allemagne ne voulait pas perdre en 2017

En 2017, l'Allemagne voulait tout simplement ne pas perdre et les hommes de Joachim Löw, impressionnants de sang-froid, poursuivent leur improbable série (21 matches sans défaite, dont 16 victoires). Les regrets, si tant est qu'il y en ait, sont davantage à aller chercher du côté des Bleus, qui peuvent se dire qu'ils sont parvenus à regarder les Champions du monde en titre dans les yeux, les faisant trembler par leurs fulgurances et leurs jeunes talents. En prime, Lacazette (2 buts), Mbappé (1 passe) et Martial (1 passe) ont prouvé qu'ils pouvaient être une alternative solide devant. A l'arrivée, tout n'a pas été parfait, loin de là, mais ce nul résonne quand même comme une petite victoire. Une conclusion en beauté, sans le feu d'artifice de la victoire. Qu'importe, il faut surtout gagner quand ça compte. Rendez-vous en juin.


Plus d'actualité