France – Pays-Bas : Pourquoi il faut se méfier des Néerlandais

Voir le site Equipe de France

Robin Van Persie et Robben lors d'Espagne-Pays-Bas
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-08-29T14:04:11.492Z, mis à jour 2017-08-29T14:07:37.783Z

Ce jeudi soir au Stade de France, les Bleus vont tenter de s’imposer face aux Néerlandais afin de se rapprocher de la Coupe du monde en Russie. Mais la sélection batave présente plus d’un danger.

Pour reprendre les mots du sélectionneur cette rencontre est décisive mais pas importante. Cependant, le perdant pourrait être dans une situation délicate pour se qualifier. Avant ce match les joueurs de Didier Deschamps, à égalité de points avec la Suède (13), comptent 3 points d’avance sur les Néerlandais.

Au match aller, l’équipe de France avait mérité sa victoire à Amsterdam (0-1), mais cette fois-ci, la difficulté devrait être plus grande. Voilà d’ailleurs 5 raisons pour lesquelles la rencontre contre les Pays-Bas s’annonce très difficile.


Parce que Robben n’a jamais perdu contre les Bleus

Cette statistique peut surprendre, mais Arjen Robben est invaincu face aux Bleus. Lors des trois dernières confrontations entre les deux sélections, le joueur du Bayern était blessé, et n’a donc pas participé aux trois défaites des Oranje. Sa dernière apparition contre l’équipe de France ? A l’Euro 2012 lors d’une victoire 4-1.


Pour le moment, le meilleur joueur du Mondial, c'est Robben


Parce que les Pays-Bas n’ont plus raté deux compétitions majeures à la suite depuis 31 ans

Les Néerlandais étaient les grands absents lors de l’Euro 2016. Il arrive en effet aux Pays-Bas, pourtant l’une des meilleures formations européennes, de se rater lors des phases éliminatoires. Ainsi, ils ont manqué également la Coupe du monde 2002. Mais pour retrouver une absence lors de deux compétitions majeures coup sur coup, il faut remonter aux années 80 : les Oranje étaient en effet absents de la Coupe du Monde 1982, l’Euro 1984, et aussi la Coupe du Monde 1986. En cas de défaite, les Pays-Bas seraient très proches d’une élimination.



Parce que les Pays-Bas perdent peu à l’extérieur

Sur les dix derniers matchs des Néerlandais hors de leurs bases (matches amicaux et officiels confondus), ils ne se sont inclinés qu’à une seule reprise. C’était en mars, en déplacement en Bulgarie (défaite 2-0). Depuis 2016, ils ont pris le point du nul en Suède (1-1) dans cette même phase de groupe, et ils se sont par exemple imposés en Autriche, en Pologne, en Irlande, au Pays de Galles ou en Angleterre. 


Parce que les Bleus prennent trop de buts à domicile

Sur les dix derniers matchs des Bleus à domicile, l’équipe de France ne s’est inclinée qu’à une seule reprise, c’était contre l’Espagne en mars (0-2). Autrement, le bilan est très positif avec 8 succès et un nul (0-0 face aux Ivoiriens). Mais lors de ces 8 victoires, les cages Bleues ne sont restées inviolées qu’à deux reprises contre le Paraguay (5-0) et contre l’Allemagne lors de l’Euro 2016 (2-0) ! Au total, la défense a pris 11 buts en 10 rencontres.


Arbitrage vidéo France Espagne

Parce que le spectacle est presque assuré

La dernière opposition entre les deux sélections a fini sur le score de 0-1 pour les Bleus, mais le niveau était très élevé. Mais sur les trois matchs précédents, il y a 12 buts ! Sur les dix derniers matchs des bleus, les joueurs de Deschamps ont inscrit 16 buts. La sélection Oranje a trouvé le chemin des filets 22 fois sur cette même période, bien aidé par ses deux dernières sorties (succès 5-0 contre le Luxembourg et la Côte d’Ivoire en juin).

Retrouvez le match de Paul Pogba face aux Pays-Bas à l'aller :


en savoir plus : Equipe de France de Football