Luxembourg – France : Giroud donnent trois points aux Bleus

Voir le site Equipe de France

But de Giroud
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-03-25T23:10:38.464Z, mis à jour 2017-03-25T23:14:57.369Z

Cette rencontre avait des allures de match piège, et l’équipe de France est parvenue à prendre les 3 points. Cela a été compliqué mais au final, les Bleus quittent le Luxembourg avec un succès mérité.

A la demi-heure de jeu, avec l’ouverture du score de Giroud, on pouvait croire que le plus dur avait été fait. Mais la défense française a manqué de concentration quelques minutes plus tard en concédant un pénalty sur une faute de Matuidi. Ce match aura été compliqué surtout en première période, mais les Bleus ont assuré l’essentiel en prenant les 3 points.


Les ailes de l’AS Monaco

Au début de la rencontre, il y avait une nouveauté dans le onze de départ de Descamps. Benjamin Mendy honorait sa première sélection en Bleu, préféré à Kurzawa au poste d’arrière gauche. La défense de l’équipe de France allait montrer quelques difficultés face à une équipe du Luxembourg qui opérait en contre. Tout au long de la rencontre, Joachim, Da Mota et Bensi ont tenté en vain d’inquiéter l’arrière garde des Bleus, des fois en difficulté devant tant de motivation. Les coéquipiers de Lloris passaient surtout sur le côté gauche mais pas toujours avec réussite, les centres en première intention de Mendy ne trouvant pas toujours preneurs.

Très actif le latéral gauche de l’ASM laissait pourtant les premiers rôles à son partenaire de club Djibril Sidibé. L’arrière droit des bleus très bien servi par Grizamann décalait parfaitement Giroud pour l’ouverture du score méritée (0-1, 28ème). Mais quelques minutes plus tard, Matuidi commettait une faute sur Da Mota dans la surface et permettait à Joachim de remettre les deux nations à égalité (1-1, 34ème) Mais c’est encore Sidibé qui débloquait la situation en étant bousculé dans la surface adverse pour obtenir un pénalty transformé par Antoine Griezmann (1-2, 37ème) En seconde période, c’est l’autre monégasque titulaire qui délivrait les Bleus en délivrant un centre parfait qu’Olivier Giroud reprenait victorieusement (1-3, 77ème)



Griezmann, Giroud, Kanté et Dembélé dans tous les bons coups

Globalement la victoire des Bleus est bien sûr méritée. Peu inquiétée, il y a eu quelques frissons derrière, mais à l’exception du but, la charnière centrale Koscielny – Umtiti a maitrisé son sujet. Giroud s’est signalé par deux buts, lui dont la présence en équipe de France est des fois discutée par quelques observateurs. Il a néanmoins inscrit ses 22 et 23ème buts en bleu. Griezmann à l’origine de l’ouverture du score y est aussi allé de son but et a souvent fait briller ses partenaires. Il aurait pu marquer par un coup-franc passé de peu au-dessus (14ème) et dans le jeu (15ème et 66ème ).

Le coup-franc de Griezmann au quart d'heure de jeu


Très actif, le numéro 7 des Bleus a aussi vu Ousmane Dembélé se montrer à son avantage avec ses dribles et ses accélérations. Le joueur de Dortmund a cependant souvent été victimes de fautes adverses, mais ces quelques dribbles ont été déroutants et ont assuré le spectacle. Un autre joueur s'est illustré par son activité. Titularisé devant la défense, N’Golo Kanté a réalisé une très belle performance, tant offensivement que défensivement. Il a donc pu démontrer pourquoi il était essentiel à Chelsea. La concurrence au milieu de terrain risque donc d'être compliquée prochainement.

Le match de Dembélé contre le Luxembourg :


En route vers la première place

19 frappes, 60% de possession de balle. Comme prévu, les Bleus ont dominé et gagné, mais comme prévu, cela n’a pas été évident. L’essentiel était de prendre les trois points. En seconde période, ils ont fait preuve de plus de sérieux, ne concédant qu'une seule frappe adverse. Appliqués, ils distancent à nouveau leurs concurrents dans le groupe A avec ce succès. 

Dans les autres rencontres, la Suède s’est imposée 4-0 contre la Biélorussie, et les Pays-Bas se sont inclinés en Bulgarie 2-0. Les joueurs de Deschamps occupent donc la première place devant la Suède qui sera leur prochain adversaire en juin. Les choses se déroulent donc très bien et la Russie se rapproche doucement. Il reste cinq rencontres à l’équipe de France, et mis à part le faux pas inaugural contre la Biélorussie, les Bleus réalisent un sans-faute. Pourvu que ça dure…