Mondial 2018/ Tite (Brésil) : "La France est candidate au titre"

Voir le site Equipe de France

20160620183343 2
Par Christopher LE CAËR|Ecrit pour TF1|2017-11-08T09:35:03.557Z, mis à jour 2017-11-08T10:01:33.600Z

La France championne du monde en Russie l'été prochain ? L'idée est loin d'être farfelue. Surtout pour Tite. Le sélectionneur du Brésil estime que les Bleus ont de grandes chances de soulever le trophée.

Dans un entretien pour le Late Football Club sur Canal + Sport, le sélectionneur brésilien a parlé. Et le moins que l'on puisse dire, c' est que Tite, aux commandes de la Seleção depuis juin 2016, est plutôt élogieux avec les Bleus. La France championne du monde dans huit mois ? Pour l'ex-coach du Corinthians c'est une option tout à fait envisageable. "Je vois la France très forte. Quand tu affrontes un trio de la compétence de Griezmann-Lacazette-Mbappé, c'est une équipe très forte. Elle est candidate au titre, oui". Pour l'homme de 56 ans, la France a aujourd'hui un vécu qui pourrait lui permettre de réaliser des prouesses en Russie. "Pour cette génération plus ancienne qui a déjà la compétence et l'expérience et pour l'apport des ces jeunes. Et traditionnellement elle a une forte stature".

"La France a acquis un savoir-faire"

Si Tite estime que la France "a acquis un savoir-faire avec sa belle Coupe du monde 2014", il voit également d'autres équipes parmi les favorites. "En remportant l'Euro, le Portugal a atteint ce statut de gagnant. La Belgique, je n'ai pas souvenirs d'autant de joueurs de haut niveau et de cette qualité comme Hazard, Lukaku, Witsel... Et d'ajouter les deux derniers champions du monde : l'Allemagne pour le long travail qu'elle développe (...) et l'Espagne".

Si Didier Deschamps appréciera le compliment, le chemin est encore long pour les Bleus. Et le Brésil, quintuple vainqueur de l'épreuve (1958, 1962, 1970, 1994 et 2002), pourrait aussi se dresser sur la route de l'équipe de France. Les Auriverdes ont survolé les éliminatoires de la zone AmSud, en terminant en tête (douze victoires, cinq nuls et une seule défaite).