Pays Bas - France : Une victoire logique des hollandais face à des français loin du niveau nécessaire

Les bleus ont été inexistants offensivement et trop friables défensivement face à des néerlandais concentrés et solides dans les duels. Le talent d'Hugo Lloris aura permis d'éviter un naufrage, mais pas la défaite.

Les bleus n’ont pas donné le nécessaire, loin s’en faut, pour s’imposer face à une équipe néerlandaise inspirée avec le ballon et solide dans les duels. Les champions du monde ont eu du mal à entrer dans leur match dès le coup d’envoi. A la deuxième minute, Memphis Depay d’une belle frappe obligeait déjà Hugo Lloris à une parade. Privés de ballon, incapables de mettre de l’intensité, les bleus ont subi une seconde frappe de l’attaquant lyonnais à la limite des 16 mètres, reprenant sans contrôle un ballon aérien gagné par Babel face à Pavard. Lloris encore fut impeccable. Côté français pas grand-chose à signaler si ce n’est une tête sans véritable danger signée Antoine Griezmann après un beau centre de Lucas Digne ou une frappe lointaine de Pavard.


Et puis à la 44e, Georginio Wijnaldum reprenait à bout portant un ballon repoussé par Hugo Lloris après une frappe de Babel, lequel avait profité d’une incompréhension entre Steven Nzonzi et Raphaël Varane. Les Oranje pouvaient alors regagner les vestiaires avec un but d’avance.

Un festival d'Hugo Lloris

A la reprise la circulation de balle et la domination hollandaise dans les duels continuaient d’étouffer les champions du monde. Il faudra une double parade d’Hugo Lloris face à Dumfries pour préserver les chances des bleus. Le gardien lyonnais va ensuite sauver sa défense aux abois à de nombreuses reprises et écoeurer Memphis Depay, repoussant un coup franc plein axe, une frappe suite à un débordement de la gauche et encore une autre frappe venue toujours du côté gauche. C’est De Jong ensuite qui obligeait le capitaine français à se détendre sur sa droite pour repousser encore l’échéance lors d’un rapide contre mené par les Oranje dans le temps additionnel. La sanction allait finalement tomber juste avant le coup de sifflet final : après avoir ratée une relance, Moussa Sissoko fauchait De Jong dans la surface. Memphis Depay sur une jolie Panenka trompait enfin Hugo Lloris.

Les bleus, loin du niveau nécessaire au haut niveau, devront espérer une victoire de l’Allemagne face au Pays-Bas, lundi soir, pour se qualifier pour le final four de cette ligue des nations.




Vidéos associées

News associées