Suivez Suède - France en direct vidéo sur MYTF1 !

Voir le site Equipe de France

Griezmann contre le Paraguay
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-06-09T15:39:39.061Z, mis à jour 2017-06-09T19:50:23.941Z

Opposée à la Suède ce soir (20h45 sur TF1), l'équipe de France peut valider officieusement son billet pour la prochaine Coupe du monde en Russie. Son principal adversaire dans le groupe A, frustré du match aller (défaite 2-1), ne l'entend pas de cette oreille.

Avec un onze de départ quasi-similaire au match aller (seul Mendy remplace Evra), l'équipe de France se déplace en Suède avec l'espoir de faire un grand pas vers la Russie.

France - Suède : Voir le résumé en vidéo

L'enjeu

Première de son groupe avec trois points d'avance sur son dauphin et adversaire du soir à mi-chemin de son parcours en qualifications (5 matches disputés sur 10), l'équipe de France rend jusque-là une copie quasi-parfaite. On ne parle là que de comptabilité. Autant dire qu'un succès ce soir à Solna, sur la pelouse de la Friends Arena, favoriserait les desseins des hommes de Didier Deschamps et les placerait dans une situation idéale. Avec 16  points sur 18 possibles,  six points d'avance sur les Scandinaves et trois matches à la maison (Pays-Bas, Luxembourg, Biélorussie) sur quatre encore à disputer, la Russie leur tendrait les bras. A contrario, une défaite, si elle ne serait pas catastrophique ramènerait un peu d'inquiétude dans les rangs des Bleus.

L'état de forme

Difficile de tirer des enseignements de la dernière sortie de Griezmann & Co sur la pelouse du Rhoazon Park. Si l'envie affichée par les onze acteurs présents au coup d'envoi a fait plaisir à voir, la faiblesse de l'adversaire et son degré de motivation suspect relativisent cette large victoire (5-0). Sans doute y avait-il plus de leçons à tirer de la défaite concédée au stade de France face à l'Espagne le 28 mars dernier (0-2) même si ce n'était qu'un match amical. Ce soir à Solna, Didier Deschamps ne fera pas vraiment dans la nouveauté avec une ligne de milieu et d'attaque similaires à celles qui avaient débuté la finale du dernier Euro. Si l'échec en finale reste une cicatrice, le parcours des Bleus en amont de ce rendez-vous et celui emprunté depuis le début des qualifications au Mondial-2018 (victoire aux Pays-Bas et face à la Suède notamment) plaident pour la continuité.

Un adversaire revanchard

Le 11 novembre dernier, les Suédois avaient quitté la pelouse du Stade de France avec le sentiment, justifié, de ne pas avoir été récompensés de leurs efforts (défaite 2-1). La faute à un but tricolore décisif signé Payet en seconde période (66e) en dépit d'une position préalable de hors-jeu de Griezmann. Sans ce coup du sort, rien ne dit que les Suédois et leur 4-4-2 n'auraient pas continué à tourmenter les Français jusqu'au bout. Comme ils l'ont fait avec les autres adversaires du groupe A depuis septembre dernier (3 victoires, 1 nul). Méfiance donc même si le pouvoir offensif des Scandinaves souffre encore et toujours de l'absence d'Ibrahimovic.

en savoir plus : Equipe de Suède de Football