23 hooligans inculpés pour faits de violence

Voir le site Euro 2012 de football

Default tf1 image
Par AFP|Ecrit pour TF1|2012-05-31T12:35:55.000Z, mis à jour 2012-05-31T12:36:05.000Z

Vingt-trois personnes ont été inculpées pour des violences remontant à 2009, ont annoncé les autorités polonaises jeudi, à moins de deux semaines de l'Euro-2012 (8 juin-1er juillet), co-organisé par la Pologne avec l'Ukraine.

Ces 23 hooligans avaient pris part à une bagarre arrangée entre bandes rivales, en l'occurrence des supporters du club de 3e division du Resovia Rzeszow et du club de 5e division de Wisloka Debica. La police a eu accès à des vidéos montrant les préparatifs de cette bagarre, en novembre 2009 à Debica. Ces bagarres, ou ustawki dans le jargon des hooligans polonais, se sont multipliées ces dernières années et ont fait plusieurs morts. "Ils considèrent ces bagarres comme une rivalité sportive, mais il n'y a rien à voir avec l'esprit sportif, c'est juste du hooliganisme, purement et simplement", a expliqué un responsable de la police. Les hooligans encourent trois ans de prison. Ils étaient déjà frappés d'une interdiction de stade, avec obligation de se rendre dans des commissariats les jours de match.

Longtemps pointées du doigt pour leur inaction face au hooliganisme, les autorités ont décidé de réagir après les violents affrontements entre supporteurs du Lech et du Legia lors de la finale de la Coupe de Pologne en mai 2011. Des centaines d'entre eux avaient envahi la pelouse, lancé des feux de bengale, arraché des grilles, et la police avait dû utiliser des canons à eau et des balles en caoutchouc. Tout récemment, début mai, 35 personnes ont été arrêtées pour une bagarre de ce type entre supporters des clubs de 2e division de Pogon Szczecin et Piast Gliwice. La police polonaise estime à 5.000 le nombre de hooligans susceptibles d'actes de violences en marge de matches de football.