Balotelli, de Mario à Zorro

Voir le site Euro 2012 de football

Balotelli change de visage
Par Amaury PERDRIAU|Ecrit pour TF1|2012-06-28T21:46:02.000Z, mis à jour 2012-06-30T00:00:01.000Z

Deux fois buteur face à l'Allemagne en demi-finale de l'Euro 2012 (2-1), Mario Balotelli a marqué ce choc de titans de son empreinte. Et affiché son meilleur visage, après un début de tournoi en demi-teinte.

Son sélectionneur Cesare Prandelli disait lui-même la veille de la demi-finale entre l'Allemagne et l'Italie qu'il lui était difficile de cerner la personnalité de son fantasque attaquant. Difficile de le contredire après un tournoi passé dans la controverse. Inefficace face à l'Espagne (1-1), pour ne pas dire maladroit, Balotelli avait déçu avant de voir son remplaçant, Antonio Di Natale, inscrire le but de l'ouverture du score. Particulièrement attendu face à l'Angleterre (0-0, 4-2 t.a.b), il n'a pas connu plus de réussite, même s'il aura eu le mérite d'inscrire son tir au but face à Joe Hart. Mais Cesare Prandelli ne pourra pas se plaindre de la sortie de Mario Balotelli face à la Mannschaft, qu'il a éliminé à lui tout seul avec un doublé (2-1).

Un réveil tardif mais ô combien précieux pour son équipe. Visage fermé lors des hymnes nationaux, "Super Mario" s'est ensuite transformé en homme providentiel pour la Squadra Azzura. Auteur d'un énorme travail sur la charnière centrale Badstuber-Hummels, il a passé les vingt premières minutes de la partie à jouer dos au but, pour obtenir essentiellement des fautes et aider les siens à laisser passer l'orage alors que les Allemands avaient pris les commandes de la partie. Sur sa première occasion, l'attaquant de Manchester City a ouvert le score d'une reprise de la tête sur une offrande de Cassano qui lui avait faussé compagnie à pas moins de trois défenseurs. "C'était vraiment une passe incroyable", a reconnu le buteur italien au sujet du service de son coéquipier de l'attaque. Un but de la tête plein de maîtrise face à Neuer et Badstuber qui en disait déjà long sur la volonté du natif de Palerme à faire de cette demi-finale son rendez-vous de l'année.

Un deuxième but somptueux, une sortie discrète

Que dire du coup de génie de Balotelli, seize minutes après l'ouverture du score ? Parti à la limite du hors-jeu après avoir constaté le mauvais placement de Philipp Lahm, il a alors affiché un sang-froid à toute épreuve pour ensuite placer une frappe somptueuse en pleine lucarne, l'un des plus beaux buts de la compétition. Il l'a d'ailleurs senti lui même en enlevant son maillot pour célébrer cet éclair de génie, et afficher un visage de guerrier. "Il a été excellent, comme toute l'équipe, s'est félicité Prandelli après le match. Je crois sincèrement qu'une équipe doit avoir un projet de jeu, et il y a souscrit avec son style propre, il a effectué une grande performance ce soir".

Avec ce doublé, Balotelli porte à trois son nombre de réalisations dans la compétition, soit le meilleur total d'un Italien depuis Christian Vieiri lors de la Coupe du Monde 2002. Il en profite également pour rejoindre Cassano en tête des meilleurs buteurs de l'histoire de l'Italie à l'Euro. Une partie historique, qu'il a dû quitter prématurément, victimes de crampes...après seulement 70 minutes de jeu non sans s'être créé une troisième occasion, envoyée à côté du but de Manuel Neuer. Du Balotelli de bout en bout, mais surtout son meilleur visage, celui sur lequel désormais tout un pays va compter dans deux jours, à l'heure de retrouver l'Espagne. "Ma mère était au stade et mon père devant la télévision, j'ai marqué deux buts devant ma mère, je voudrais en marquer quatre devant mon père à Kiev pour la finale!", a-t-il d'ores et déjà annoncé. Ça promet !