Ben Arfa s'en est donné les moyens

Voir le site Euro 2012 de football

Ben Arfa s'en est donné les moyens
Par Vincent BREGEVIN|Ecrit pour TF1|2012-05-09T18:26:23.000Z, mis à jour 2012-05-10T17:03:42.000Z

Si Laurent Blanc a choisi Hatem Ben Arfa dans sa première pré-liste pour l'Euro, c'est en partie parce que le joueur de Newcastle a franchi un palier. Plus mature et de retour à son meilleur niveau, l'ancien Lyonnais a beaucoup d'arguments pour être de l'aventure en Europe de l'Est.

Le retour d'Hatem Ben Arfa au premier plan n'est pas passé inaperçu. Il ne pouvait pas échapper à Laurent Blanc. Le sélectionneur tricolore n'a pas hésité à convoquer le joueur de Newcastle dans sa première pré-liste pour l'Euro 2012, celle qui concerne les Bleus de l'étranger. Même si le Magpie n'avait plus été du groupe français depuis la première de Blanc sur le banc tricolore en Norvège, en août 2010. Cette longue absence n'a pas pesé bien lourd par rapport au niveau affiché par l'ancien Lyonnais et Marseillais depuis quelques mois.

Le talent de Ben Arfa n'est pas la seule explication à ce retour en Bleu, pour la première fois depuis la grave blessure subie par le joueur au début de la saison passée. Les buts somptueux inscrits par HBA en Angleterre ont crevé l'écran, mais ce sont les détails les moins visibles qui ont convaincu Laurent Blanc. "Je l'ai vu travailler sa rééducation à Clairefontaine, mais on était loin de penser qu'il serait peut-être présent à l'Euro, a reconnu le sélectionneur. Il a mis du temps à revenir, à se reconstruire physiquement. Je pense qu'il a franchi un palier en tant que joueur et en tant qu'homme. Il a pris de la maturité. Il est conscient d'être important pour l'équipe, et qu'il doit mettre son talent individuel à la disposition de l'équipe. Il est en train de le comprendre et c'est ce qu'il a fait ces derniers mois à Newcastle."

Ben Arfa s'en est donné les moyens

Si Ben Arfa fait partie de cette liste, ce n'est pas non plus seulement parce qu'il a franchi un palier aux yeux de Laurent Blanc. "Son talent a toujours été là. Avoir un joueur capable de faire la différence balle au pied comme Ben Arfa peut le faire, on se dit qu'on ne peut pas s'en passer", rappelle aussi le sélectionneur, qui a pu constater que HBA s'intégrerait assez facilement à l'équipe de France d'un point de vue tactique. A Newcastle, il évolue sur le flanc droit de l'attaque, un poste qu'il n'avait quasiment jamais occupé jusqu'ici. L'ancien Marseillais a su s'adapter à ce rôle et semble ainsi pouvoir s'intégrer au schéma tricolore, qu'il soit en 4-2-3-1 ou en 4-3-3, les deux options privilégiées par Blanc en équipe de France. A un poste où personne ne s'est détaché durablement jusqu'ici, Ben Arfa apparait comme une solution crédible compte tenu de sa qualité technique et de sa faculté à éliminer.

HBA : "Ces dix-huit mois sans équipe de France ont été une éternité"

Le joueur de Newcastle n'a pas caché sa satisfaction d'avoir passé ce premier cut. Surtout parce qu'il revient de loin. "Je viens d’apprendre ma sélection pour l’Euro. J’éprouve une grande satisfaction personnelle d’avoir atteint cet objectif prioritaire et j’exprime ma grande reconnaissance à tous ceux qui m’ont soutenu ces derniers mois. A titre personnel, ces dix-huit mois sans équipe de France ont été une éternité, a-t-il reconnu sur son site officiel, avant de rendre un hommage appuyé à Bacary Sagna. "A ce moment précis, je n’oublie pas mon ami Bacary Sagna. De tout cœur, je lui souhaite de revenir très vite à son niveau international. J’irai à l’Euro avec humilité et ambition collective. L’équipe doit croire fermement à ses chances car la compétition est très ouverte", a-t-il ajouté.

Ben Arfa n'est cependant pas encore assuré de disputer l'Euro. Blanc a bien précisé qu'il donnerait deux pré-listes, une concernant les Bleus de l'étranger et l'autre ceux de la Ligue 1. La place du joueur de Newcastle dans le groupe tricolore n'est pas assurée, d'autant plus que la concurrence est forte à son poste. Si le sélectionneur a précisé que Florent Malouda, lui aussi présent dans cette liste, était davantage perçu comme un milieu de terrain, il reste quand même beaucoup de candidats sur les ailes. Samir Nasri et Franck Ribéry, également dans la pré-liste, apparaissent même comme des titulaires naturels à droite et à gauche. Il devrait y avoir d'autres prétendants dans la liste des joueurs évoluant en Ligue 1, comme le Parisien Jérémy Ménez, le Marseillais Mathieu Valbuena, voire le Lillois Dimitri Payet. L'Euro est donc encore loin pour Ben Arfa. Mais il n'en a jamais été aussi proche.

Ben Arfa s'en est donné les moyens