Benzema, c'est l'heure

Voir le site Euro 2012 de football

Bleus : Le debrief
Par Maxime DUPUIS, à Donetsk|Ecrit pour TF1|2012-06-07T14:20:04.000Z, mis à jour 2012-06-08T12:53:30.000Z

Le dernier volet de notre série sur les buteurs de l'Euro nous conduit à Karim Benzema. Quatre ans après une première apparition et au sortir de la meilleure saison de sa carrière, le Français aborde l'Euro 2012 au sommet de son art et de sa forme.

SA SAISON :

L'exercice que Karim Benzema vient de terminer avec le Real Madrid a été le meilleur de sa carrière espagnole. Peut-être même de sa carrière tout court. A tous les niveaux. Après une première saison plus que compliquée, une deuxième où il a digéré son transfert, pris la mesure de l'institution merengue et accepté les sacrifices qui allaient avec, Karim Benzema a pris ses quartiers dans l'axe de l'attaque du Real dont il est devenu le patron incontesté. Malgré l'efficacité redoutable de Gonzalo Higuain (22 buts en 18 titularisations et 35 matches joués), l'ancien Lyonnais est devenu le numéro 1 aux yeux de José Mourinho, qui le façonne petit à petit. A l'arrivée, 21 buts en 34 matches de Liga et 26 titularisations. En 2009/2010, il n'avait inscrit que 8 réalisations, en 2010/2011, 15. La courbe du champion d'Espagne est ascendante et régulière. Ajoutez à cela 7 buts en Ligue des Champions.

SA FORME DU MOMENT :

Il aurait presque fini par nous faire douter. On a bien dit "presque"... Mais Karim Benzema a repris ses bonnes habitudes, mardi face à l'Estonie en réussissant un doublé, avec un premier but splendide. Pour autant, même s'il n'avait plus marqué depuis septembre et le déplacement victorieux des Bleus en Albanie (1-2), le numéro 10 des Tricolores a montré qu'il était en grande forme physique en cette fin de saison. Lors des matches amicaux, le Français, titulaire lors des trois rencontres, n'a pas ménagé sa peine et prouvé qu'il avait des cannes. A 24 ans, Benzema ne laisse plus rien au hasard dans son hygiène de footballeur, et ça se voit.

SON EXPÉRIENCE EN GRANDES COMPÉTITIONS INTERNATIONALES :

L'expérience estivale de Karim Benzema se résumé à deux rencontres disputées à Zurich en juin 2008. Au sortir d'une saison XXL avec Lyon, l'attaquant avait été retenu parmi les 23 de Raymond Domenech. Il aura été titularisé face à la Roumanie (0-0), lors du premier match des Bleus. Et contre l'Italie (0-2), lors du dernier. De cette apparition du plus beau fleuron de la génération 87, on retiendra surtout les à-côtés et son incompatibilité d'humeur avec la vieille garde, sans que l'on sache très bien qui blâmer. Comme Samir Nasri, lui aussi mise en cause, il aura été privé de la Coupe du monde 2010. Pour ses prestations sportives. Mais aussi pour cela.

SON REGISTRE EN SÉLECTION :

Karim Benzema est l'homme de base de l'attaque tricolore. Lorsqu'il a été nommé à la tête des Bleus, Laurent Blanc l'a de suite désigné comme LE joueur de cette équipe et son avenir. Le Président le tient en haute estime et ne l'a pas lâché, durant de longs mois, pour qu'il consente à réaliser les efforts inhérents à une telle responsabilité. Aujourd'hui, Blanc ne le regrette pas. Karim Benzema (45 sélections, 15 buts) est la proue idoine de cette équipe. Il occupe l'axe, mais pas seulement. Son habilité technique lui offre la possibilité de décrocher et dézoner. Ce qu'il a fait à la perfection durant les matches de préparation des Bleus.

LA STAT : 17

Auteur d'un doublé face à l'Estonie, Karim Benzema a fait son entrée dans le Top 20 des meilleurs buteurs de l'histoire de l'équipe de France. A 24 ans seulement (et 45 sélections), le Madrilène a déjà inscrit 15 buts, soit autant que Dominique Rocheteau, Hervé Revelli ou Eugène Maes. Et un de moins que Laurent Blanc. Il se classe à au 17e rang de ce prestigieux classement dominé par Thierry Henry (51 buts en 123 sélections). L'ancien attaquant des Bleus présente un ratio buts/matches de 0,41 tandis que Benzema est à 0,33. Devenu indiscutable depuis deux ans, il se pourrait que ce chiffre monte dans les saisons à venir.

Benzema, c'est l'heure