Benzema: "Une guerre sur le terrain"

Voir le site Euro 2012 de football

Benzema : 'Tout le monde m'attend'
Par Maxime DUPUIS (Envoyé spécial à Kiev)|Ecrit pour TF1|2012-06-20T08:52:29.000Z, mis à jour 2012-06-21T21:05:36.000Z

Karim Benzema est déjà tourné vers l'Espagne, adversaire des Bleus en quart de finale. Il s'attend à un sacré match mais ne part pas vaincu.

Vous voilà qualifié avec l'équipe de France pour les quarts de finale de l'Euro. Mais vous avez perdu face à la Suède (0-2). Drôle de soirée...

KARIM BENZEMA : On est content de la qualification mais ce soir on a fait un non-match. Il ne faut pas se voiler la face. On n'a pas été bons individuellement. Voilà, on est tombé contre une très bonne équipe de Suède qui nous a gênés. Cela a été très difficile. Il n'y avait pas de vitesse, pas d'espace mais on peut se consoler avec la qualification.

Prochain arrêt l'Espagne...

K.B. : Ça va être un bon match mais cela ne sera pas le même que face à la Suède. L'Espagne est une équipe qui joue. Il faudra jouer en contres et bien serré. On peut faire quelque chose. De toute façon, il faut avoir des objectifs.

Dans son expression, l'Espagne n'est-elle pas le bon adversaire pour l'équipe de France ?

K.B. : Bien sûr. Comme je le dis, il va y avoir des espaces car ils n'ont pas peur de jouer. Ils repartent bien de derrière. Si on rentre sur le terrain avec l'objectif commun de vouloir gagner, on pourra faire quelque chose.

Vous allez retrouver des joueurs et des défenseurs notamment que vous connaissez plutôt bien. Quelles sont leurs failles ?

K.B. : Ils ont un peu de failles. Quoi qu'il en soit, je ne pourrai rien faire tout seul. Il faut qu'on le fasse ensemble.

Depuis le début de la compétition, les Espagnols se préparent en Pologne avec un climat bien différent. Vous pensez que la différence de température pourrait jouer ?

K.B. : C'est une des meilleures équipes au monde, je ne pense pas que cela les dérangera.

Une chose est sûre, il faudra être meilleur que face à la Suède...

K.B. : Il faudra tout simplement être au top et avoir la rage. Ce sera une guerre sur le terrain et il faudra la gagner pour espérer quelque chose.

Ont-ils un point faible ? Un seul ?

K.B. : Franchement... Je ne sais pas. mais ce n'est pas une équipe imbattable. C'est excitant car c'est un quart de finale. Avec une autre équipe, ça l'aurait été aussi. Encore une fois, on sait que cela sera difficile mais on aura des espaces pour jouer. Il ne faudra pas calculer.