Blanc dit stop

Voir le site Euro 2012 de football

Chat avec Arnaud Ramsay (14h15)
Par Anthony PROCUREUR|Ecrit pour TF1|2012-06-30T13:55:23.000Z, mis à jour 2012-07-01T09:01:43.000Z

Laurent Blanc a décidé de quitter son poste de sélectionneur de l'équipe de France, ont confirmé l'intéressé et la FFF. En poste depuis 2010, il n'a pas trouvé d'accord avec Noël Le Graët et a décidé de ne pas renouveler son contrat.

Il s'était donné 48 heures de réflexion. Finalement, Laurent Blanc a décidé de ne pas poursuivre l'aventure avec les Bleus. Son contrat arrivant à son terme samedi, il a donc fait le choix de ne pas prolonger. "Au terme du délai de réflexion supplémentaire prévu, Laurent Blanc, a contacté samedi le Président de la FFF, Noël Le Graët, pour lui indiquer sa décision de ne pas solliciter la reconduction de son contrat de sélectionneur national", confirme un communiqué de la Fédération Française. L'intéressé lui-même a annoncé dans la foulée sa "décision de ne pas demander le renouvellement du contrat" qui le liait à la FFF.

Jeudi, Laurent Blanc et Noël Le Graët s'étaient longuement entretenus. Si l'objectif des quarts de finale a été atteint, son salaire, la taille de son staff et l'avenir de certains joueurs étaient notamment au coeur des débats. Mais, visiblement, les deux hommes ne sont pas parvenus à se mettre d'accord. Ce que confirme le champion du monde 1998. "Lors de nos entretiens du 28 juin, nous ne sommes pas parvenus à trouver un terrain d'entente autour du management de l'équipe de France pour les deux saisons à venir", explique le technicien dans un communiqué envoyé à l'AFP. "Dans ces conditions", il a donc choisi de dire stop.

Deschamps en pole

Nommé le 2 juillet 2010, Laurent Blanc ne sera finalement resté que deux ans à la tête de l'équipe de France. L'épilogue d'un long feuilleton que résume le "Président". "Dès son élection à la Présidence de la FFF, M. Le Graët me proposait de prolonger mon contrat de sélectionneur jusqu'en 2014, rappelle-t-il. J'avais estimé prématuré, à l'époque, d'aborder cette question avant la qualification de l'équipe de France à l'Euro 2012, passage obligé à mes yeux". Mais le vent a ensuite tourné. "Cette qualification acquise, et malgré mon souhait, exprimé, d'envisager alors mon avenir sur un plus long terme, le Président reportait à l'après-Euro l'examen du problème", souligne-t-il avant de "tourner la page" et de "remercier tout mon staff pour sa fidélité et la qualité de son travail". "Je veux remercier aussi les joueurs pour leur implication même si tout n'a pas toujours été parfait", ajoute-t-il.

Sa succession est désormais ouverte. Didier Deschamps, sur le départ de Marseille, semble bien placé pour le remplacer. S'il jugeait "dommage" que Laurent Blanc quitte son poste, Michel Platini a d'ailleurs estimé dans la matinée que DD ferait un bon candidat. "Il connaît très bien maison et ferait un bon sélectionneur comme d’autres", a avancé le patron de l'UEFA. Un comité exécutif de la Fédération doit se réunir mardi, suivi d'une conférence de presse. Le nom du nouveau sélectionneur pourrait en sortir. Pour les Bleus, les éliminatoires pour le Mondial 2014 débutent le 7 septembre en Finlande et un match amical est prévu le 15 août au Havre contre l'Uruguay.

Plus d'informations dimanche matin dans Téléfoot.