Blanc : "Si on a des grands joueurs..."

Voir le site Euro 2012 de football

Blanc : 'Il faut que notre défense soit à la hauteur'
Par Notre envoyé spécial à Donetsk, Maxime DUPUIS|Ecrit pour TF1|2012-06-14T15:00:21.000Z, mis à jour 2012-06-15T09:20:02.000Z

Laurent Blanc appelle au dépassement de fonction, vendredi face à l'Ukraine (18h). Les Bleus ne s'en sortiront pas autrement.

Le patron avait un message à faire passer, jeudi à la veille d'Ukraine - France. Si les personnes concernées ne l'ont pas reçu, c'est qu'elles sont sourdes ou n'écoutaient pas. France - Angleterre était une mise en jambes, une découverte du grand monde pour une partie des Bleus. Désormais, ils savent. Et il est temps de traduire l'apprentissage par des actes. Vendredi à la Donbass Arena, les Français passent un examen d'une heure et demie. A valider absolument, même si, n'a pas manqué de rappeler Blanc, "le football est un éternel recommencement" et que "le troisième match sera décisif".

Ce que le sélectionneur national a également rappelé, c'est que ses hommes ne pouvaient plus s'offrir le luxe de passer à côté du premier tiers d'une partie, comme ils l'ont fait face aux Anglais. Ça, il l'avait dit dès le coup de sifflet final, lundi. Mais l'a martelé, encore et encore cette semaine. "Pour nous, l'Euro a commencé trente minutes après le coup d'envoi. Et pas à la première seconde, a regretté Blanc, avant de prévenir ses joueurs et de les pousser à se lâcher et surtout en faire toujours un peu plus : "Il faut avoir de la personnalité et du caractère pour ça. Si on a des grands joueurs, il va falloir qu'ils le démontrent."

"Tenir son rôle et dépasser sa fonction"

Passer la seconde après avoir été incapable d'accélérer devant le mur anglais, voici le défi des Bleus. Cela ne marchera que si tout le monde donne du sien. Et un peu plus encore. C'est dit. Maintenant, il faut prouver que c'est compris : "Il faut le faire sur le terrain. C'est là où est la différence entre un bon joueur et un grand joueur. On peut tout dire : se lâcher, dépasser sa fonction. Un célèbre entraîneur parlait de tenir son rôle et dépasser sa fonction. Si tout le monde fait juste son petit geste, mais pas plus, ça ne suffira pas."

Laurent Blanc attend cela du gardien de but "qui doit arrêter les ballons mais aussi relancer" aux attaquants qui, selon le sélectionneur, ne peuvent pas être laissés pour seuls responsables du résultat de lundi. Karim Benzema a peut-être un peu trop dézoné mais il n'avait pas toujours le choix, puisque rarement servi près du but. Face à l'Ukraine, l'ancien champion du monde aimerait que ses trois flèches soient mises dans les meilleures conditions. "Je vais leur demander de se lâcher. Allez-y ! Lâchez-vous ! Jouez en pleine confiance. Faites la différence près du but adverse, pas loin de celui-ci. Il faut faire le bon geste au bon moment et prendre une initiative. Si tu ne le fais pas, tu donnes ton ballon aux attaquants à quarante mètres du but... Mais il faut savoir la prendre." La différence entre les bons et les grands joueurs. Ça parait clair.