Les Bleus ont mis le turbo

Voir le site Euro 2012 de football

Les Bleus ont mis le turbo
Par Vincent BREGEVIN|Ecrit pour TF1|2012-05-27T16:53:56.000Z, mis à jour 2012-05-28T11:01:57.000Z

Menée (0-2) à la pause, la France a arraché la victoire (3-2) face à l'Islande dans les dernières minutes en match de préparation à l'Euro.

L'équipe de France a démarré poussivement sa préparation à l'Euro 2012. A moins de deux semaines du coup d'envoi de l'épreuve, l'équipe de Laurent Blanc a arraché une courte victoire face à l'Islande en amical à Valenciennes (3-2). Fébriles en défense, sans impact au milieu, les Bleus ont rejoint les vestiaires avec deux buts de retard avant de renverser la situation en deuxième période avec des buts de Debuchy, Ribéry et Rami. Il leur faudra cependant hausser le niveau face à la Serbie, un adversaire a priori plus coriace, jeudi à Reims.

La France a pourtant réussi une bonne entame de match. Organisée dans un 4-2-3-1 avec un trio Ménez-Nasri-Ben Arfa en soutien de Benzema, elle s'est rapidement procurée des occasions et a même trouvé les filets grâce au buteur madrilène, mais son but a été refusé pour un hors-jeu. Derrière ce quatuor, l'absence de vrai milieu récupérateur a en revanche été criante. Le duo Cabaye-Gourcuff a peiné pour exister. Les Islandais en ont profité, à l'image de Sightorsson, vainqueur d'un duel aérien devant Cabaye et Mexès avant de lancer Bjarnason pour l'ouverture du score (1-0, 28e). L'attaquant de l'Ajax a ensuite profité d'un centre parfait de Gislason, oublié par Evra, pour doubler la mise et plonger les Tricolores dans le doute (2-0, 34e).

Giroud, entrée gagnante

Sonnés, les Français ont abordé la deuxième période avec la volonté de s'installer dans le camp nordique. Et Debuchy, probablement le joueur le plus convaincant du côté tricolore, a trouvé une belle récompense à se prestation. L'arrière droit de Lille a bien suivi une frappe contrée de Benzema, servi par Ben Arfa après un bon travail initial de Ménez, pour réduire la marque (2-1, 52e). A l'heure de jeu, Blanc a lancé Cabaye, Malouda, Martin et Giroud, modifiant son schéma pour en faire un 4-3-3. Mais c'est bien l'Islande qui a failli reprendre un break d'avance, Bjarnason échouant devant Mandanda alors qu'il était seul face au portier marseillais sur un contre où la défense tricolore avait une nouvelle fois été prise de vitesse (62e).

Les entrées de Valbuena et Ribéry à un quart d'heure de la fin du match ont largement contribué au renversement de situation. Après une première frappe du Marseillais hors du cadre (80e), le Munichois a égalisé d'un petit lob sur un service impeccable de Giroud (2-2, 85e). L'avant-centre montpelliérain a montré à quel point il pouvait jouer un rôle majeur dans l'animation offensive des Bleus. C'est également sur une de ses déviations que Rami a pu placer une demi-volée gagnante pour permettre aux Français de démarrer leur préparation à l'Euro 2012 par un succès (3-2, 87e). Une victoire étriquée, synonyme de 19e match consécutif sans défaite, qui a dû apporter quelques enseignements à Laurent Blanc. On pourra le vérifier jeudi face aux Serbes.