Dans l'actualité récente

Campbell invité en Pologne après ses critiques

Voir le site Euro 2012 de football

Default tf1 image
Par AFP|Ecrit pour TF1|2012-05-29T14:45:37.000Z, mis à jour 2012-05-29T14:45:48.000Z

Les organisateurs polonais de l'Euro 2012, qui se jouera aussi en Ukraine, ont invité l'ex-capitaine de l'équipe d'Angleterre Sol Campbell à venir en Pologne, après ses critiques dénonçant des comportements racistes et antisémites de supporteurs dans ce pays et en Ukraine.

"Restez à la maison, regardez la TV", avait déclaré Campbell dans une émission lundi sur la BBC. Campbell a ainsi réagi aux images de matches avec des supporteurs polonais faisant un salut nazi ou conspuant des joueurs noirs. "Le problème des pathologies dans les stades, telles que la xénophobie ou le racisme, c'est un problème spécifique dans tous les pays d'Europe et non seulement de la Pologne", a affirmé mardi dans un communiqué Mikolaj Piotrowski, porte-parole de la Pologne en tant que pays hôte de l'Euro 2012.

"Comme partout ailleurs en Europe, ce problème concerne une petite minorité de personnes présentes dans les stades. Malheureusement, une minorité bruyante et visible à travers les médias, a-t-il ajouté. Personnellement, je voudrais inviter Sol Campbell en Pologne, avec famille et amis. Cher Sol, vous êtes invités, venez vous sentir comme chez vous en Pologne, pour notre Euro 2012 commun. Venez nous voir tels que nous sommes réellement."

La police polonaise a annoncé lundi l'arrestation dans plusieurs villes de 42 personnes, dont des hooligans, soupçonnées d'appartenir à des gangs criminels et de trafic de drogue, à 10 jours de l'ouverture de l'Euro 2012. Selon la police, environ 5 000 hooligans seraient actifs dans le pays qui co-organisera l'Euro avec l'Ukraine (8 juin-1er juillet). Longtemps pointées du doigt pour leur inaction face au hooliganisme, les autorités ont décidé de réagir après les violents affrontements entre supporteurs du Lech et du Legia lors de la finale de la Coupe de Pologne en mai 2011. Les déplacements de supporteurs avaient été interdits pour tout le reste de la saison 2010-2011 et des interdictions ad hoc avaient été prononcées pour certains matches.