La Croatie, éternel outsider

Voir le site Euro 2012 de football

La Croatie, éternel outsider
Par Yohan ROBLIN|Ecrit pour TF1|2012-06-06T21:53:43.000Z, mis à jour 2012-06-10T16:05:34.000Z

Les douze choses que vous devez savoir sur la Croatie, avant l'ouverture de l'Euro, dimanche. Les Croates entendent enfin confirmer.

SES LEADERS : Modric et Srna en chefs de file

Il est sans conteste l'atout charme de la formation croate. Homme à tout faire, aussi habile dans le rôle de meneur que dans celui de relayeur, Luka Modric fait depuis quatre ans le bonheur de Tottenham. Il sera épaulé dans sa tâche par l'indéboulonnable Darijo Srna, 90 sélections au compteur.

SON COACH : Bilic a déjà la tête ailleurs...

Les Français se souviennent de lui comme le "simulateur", qui avait privé Laurent Blanc de la finale de la Coupe du Monde 98. Tout jeune retraité, Slaven Bilic se voit dans un premier temps confier les Espoirs. Il est par la suite appelé à prendre les rênes des A, au lendemain du fiasco du Mondial 2006. En fin de contrat après l'Euro, "Nane" a d'ores et déjà assuré son avenir : il sera aux commandes du Lokomotiv Moscou à la rentrée.

SON "FRANÇAIS" : Subasic au pied du Rocher

Ecarté du groupe professionnel de l'Hajduk Split, Danijel Subasic a trouvé refuge à Monaco l'hiver dernier. Il a depuis défendu à 17 reprises les buts de la principauté. Et marqué un but sur coup franc direct lors de la dernière journée de Ligue 2.

La Croatie, éternel outsider

SON GRAND ABSENT : Olic

Poussé sur le banc du Bayern Munich, Ivica Olic vit une saison galère. Convoqué malgré tout pour l'Euro, l'attaquant croate se voit contraint de déclarer forfait en raison d'une déchirure musculaire à la jambe droite, lors du match amical Croatie-Norvège (1-1). Un énième coup dur pour le buteur.

SES GRANDES REFERENCES : Un sprint final mal négocié

Engagée dans un groupe largement à sa portée (Grèce, Israël, Lettonie, Géorgie, Malte), la sélection aux Damiers a perdu la tête lors de l'avant-dernière journée des qualifications. Résultat : un billet décroché, tant bien que mal, aux barrages. Et aussi beaucoup, beaucoup d'interrogations...

SON CALENDRIER : Espagne-Italie, deux cadors au menu

La Croatie ne fait pas figure de favorite dans le groupe C. Après une entrée en matière facile à l'Irlande (le 10 juin), les Croates se mesureront ensuite à l'Italie (le 14 juin) avant de finir avec le champion du monde en titre, l'Espagne (le 18 juin). Pas si facile que ça...

SES AMBITIONS : Passer le premier tour

Il faut être clair : les chances de la Croatie de sortir du groupe C sont infimes. Mais la sélection aux Damiers pourrait créer la surprise en soufflant la place à l'Italie. Cette dernière est, en effet, engluée dans le scandale de matches truqués.

La Croatie, éternel outsider

SES ATOUTS : La stabilité avant tout

Il y a quatre ans, les Croates avaient battu l'Allemagne (2-1) sans que personne n'ait rien à y redire. Et justement, 9 des 11 titulaires contre la Nationalmannschaft font encore partie des 23 Croates convoqués pour l'Euro. Une constance qui fait de cette équipe, un adversaire redoutable.

SES FAIBLESSES : Un mental qui fait défaut

Voilà une équipe très joueuse, qui n'a jamais réussi, à travers sa courte histoire, à confirmer ses exploits au plus haut niveau. Non qualifiée pour le Mondial 2010, cette formation fait office d'éternel outsider. A quand la fin des victoires sans lendemain ?

SON HISTOIRE A L'EURO : Une présence remarquée

Absente en 2000 et éliminée à l'issue de la phase de poules en 2004, la sélection aux Damiers est parvenue à atteindre à deux reprises les quarts de finale en 1996 et 2008. Quid de 2012 ?

SA PLACE DANS LE FOOT MONDIAL : Au sommet en 1998

Davor Suker est prophète en son pays. Le génial buteur a mené sa sélection à son apogée. C'était il y a 14 ans déjà. La Croatie avait notamment étrillé l'Allemagne (3-0) en quarts de finale de la Coupe du Monde 1998. Battue par la France (2-1) aux portes de la finale, la formation aux Damiers avait pris la troisième place. Son meilleur résultat jusqu'ici.

UNE ANECDOTE :

Incroyable mais vrai ! La Croatie s'est faite éliminer de l'Euro 2008 sans avoir perdu le moindre match lors de la phase finale, glanant 3 victoires et un match nul et n'encaissant que 2 buts... Dur à encaisser.

La Croatie, éternel outsider