"Tu crois que j'ai envie de répondre à cette question?"

Voir le site Euro 2012 de football

'Tu crois que j'ai envie de répondre à cette question?'
Par Maxime DUPUIS, envoyé spécial à Donetsk|Ecrit pour TF1|2012-06-07T09:26:00.000Z, mis à jour 2012-06-07T19:18:15.000Z

Franck Ribéry et Mathieu Valbuena n'ont pas tellement apprécié une remarque de Michel Platini, faisant allusion aux événements d'Afrique du Sud. Ils l'ont fait savoir. A leur manière.

Il y a eu beaucoup de sourires ce matin à la chambre de commerce et d'industrie de Donetsk, où se dérouleront les points presse de l'équipe de France durant l'Euro. C'est de saison. Il faut dire que la compétition n'a pas encore commencé et que le ciel est plutôt bleu en ce début de mois de juin. Indirectement, mais peut-être pas involontairement, Michel Platini, président de l'UEFA et accessoirement légende du football français, a cependant crispé quelques-uns des acteurs cordialement invités à rencontrer la presse.

Mercredi, "Platoche" s'est exprimé sur les chances des Bleus en faisant une petite allusion aux événements d'Afrique du Sud. "L'équipe de France, tu peux faire attention à eux s'ils descendent du bus...", a-t-il lancé dans un ton et un humour très platinien. Humour que Franck Ribéry et Mathieu Valbuena ne partagent pas. Appelé à commenter, le premier, assez guilleret malgré les 50 minutes de transport de Kirsha (où résident les Bleus) à Donetsk, s'est crispé et a mis fin au dialogue en lâchant un court mais précis : "Tu crois que j'ai envie de répondre à cette question?. Tension palpable. Regard noir.

Mathieu Valbuena, qui était également de l'aventure et de la grève du 20 juin 2010, l'a pris un petit peu moins à cœur mais a également esquivé l'affaire en regrettant que la dernière question lui soit posée. "On n'aurait pas dû la faire..." D'un autre côté, l'après-Knysna a été un peu plus facile à vivre, le Marseillais n'étant pas classé dans la catégorie des "meneurs". Au contraire de Franck Ribéry qui, après une campagne pré-Euro réussie, espérait sans doute que la page serait définitivement tournée.