Espagne : Ramos "n'aime pas le rôle de favori"

Voir le site Euro 2012 de football

Default tf1 image
Par AFP|Ecrit pour TF1|2012-05-25T17:13:26.000Z, mis à jour 2012-05-25T17:13:31.000Z

L'Espagne, championne du monde et d'Europe, aborde l'Euro-2012 le mois prochain en Pologne et en Ukraine en tant que favori, un statut dont les joueurs se passeraient bien, a confié le défenseur madrilène Sergio Ramos à l'AFP.

"Nous n'aimons pas trop que l'on nous donne ce rôle de favori", a déclaré Ramos à Schruns, en Autriche, où la Roja effectue un stage de préparation. "On ne peut pas vivre seulement du passé. Nous devons faire nos preuves chaque jour et repartir a zéro."

Pour son premier match de l'Euro le 10 juin à Gdansk (Pologne), l'Espagne affrontera l'Italie, championne du monde en 2006. Elle sera également opposée dans le groupe C à l'Eire et à la Croatie. "Je ne pense pas que l'on puisse sous-estimer quiconque. Dans ce type de compétition, n'importe quelle équipe peut créer la surprise", met en garde le défenseur central du Real Madrid. "C'est pourquoi il faut prendre tout le monde au sérieux, car n'importe quelle équipe, même moins connue que l'Allemagne ou les Pays-Bas, peut se faufiler en demi-finale", analyse Ramos, avant de conseiller: "Il faut donc y aller pas à pas, avec beaucoup de calme".

Avec les blessures du capitaine de Barcelone Carles Puyol et du prolifique buteur David Villa, la Roja va sans doute devoir se passer des performances de deux joueurs cruciaux lors des victoires au Mondial-2010 et à l'Euro-2008. "C'est toujours une nouvelle assez triste que ces joueurs... qui sont très importants pour leur club et pour la Seleccion, ne viennent pas... Ils vont nous manquer tous les deux", admet Ramos. "Mais il est vrai que personne n'est irremplaçable. Nous avons la chance d'avoir un grand nombre de joueurs espagnols qui font la différence et qui veulent une place dans la Seleccion", explique l'ancien latéral droit, qui évolue désormais au centre.

L'entraîneur espagnol Vicente del Bosque a fait venir de nombreuses nouvelles têtes pour le stage en Autriche, alors que les stars du Barça et de l'Athletic Bilbao sont mobilisés pour la finale de la Coupe du Roi vendredi. La liste finale des sélectionnés pour l'Euro devrait être connue dimanche. Les vétérans assurés de leur billet pour la Pologne ne pensent déjà plus qu'à la compétition: "On a envie d'écrire l'histoire, d'essayer de faire ce que jamais personne n'a encore réussi: être champions d'Europe, champions du monde et de nouveau champions d'Europe", ne cache pas Ramos.