Dans l'actualité récente

Gomez à point nommé

Voir le site Euro 2012 de football

Gomez à point nommé
Par Amaury PERDRIAU|Ecrit pour TF1|2012-06-09T22:36:38.000Z, mis à jour 2012-06-10T08:07:32.000Z

A quelques secondes près, Mario Gomez n'aurait jamais inscrit le but de la victoire allemande face au Portugal (1-0) : au moment où il a marqué, l'attaquant du Bayern, annoncé sur le banc au coup d'envoi, aurait déjà dû être remplacé par Miroslav Klose.

De cet Allemagne-Portugal remporté par la Nationalmaanschaft (1-0), l'histoire retiendra que Mario Gomez en a été l'unique buteur. L'attaquant du Bayern Munich peut d'autant plus être satisfait de sa prestation qu'il n'aurait pas dû endosser le costume du sauveur. Et pour cause : quelques heures avant le coup d'envoi de ce premier choc de l'Euro 2012, Gomez était annoncé comme remplaçant de Miroslav Klose. Finalement, Joachim Low a préféré aligner son robuste attaquant (1,89m pour 88 kg) d'entrée. "Cela fait deux ou trois jours que j'avais décidé en faveur de Gomez, a certifié le sélectionneur allemand après la rencontre. Il manque encore quelques petits pourcents à 'Miro' (Klose). Gomez a joué la saison entière et marqué beaucoup de buts." Samedi, le Bavarois en a signé un de plus, d'un coup de tête gagnant.

Dans son cas, le hasard a vraiment bien fait les choses. L'homme aux 41 buts avec le Bayern cette saison a passé une première heure de jeu difficile, à fixer la défense centrale portugaise, sans jamais vraiment être servi idéalement par ses coéquipiers. La seule fois où Ozil a joué avec lui, M. Lannoy, l'arbitre français de la rencontre, a préféré le priver d'une situation favorable pour revenir à une faute précédente. Barré par Pepe et Bruno Alves, le tout dans un match fermé où les deux équipes ont surtout eu peur de craquer avant l'autre, Gomez s'est résigné le temps de quelques secondes à voir sa soirée se terminer sans coup d'éclat. A la 71e minute du match, Joachim Low a décidé de lancer Miroslav Klose pour apporter plus de fraîcheur aux avant-postes. Un coaching qui a peut-être donné à Gomez le coup de pouce nécessaire pour débloquer la situation. Sur son ultime ballon, "Super Mario" a profité d'un centre de Khedira dévié pour propulser le cuir au fond des filets.

Ce 23e but en 53 sélections a libéré l'Allemagne. Mais il a aussi ravisé son sélectionneur de le remplacer immédiatement. Klose est d'ailleurs parti se rasseoir pour ne le suppléer que huit minutes plus tard, alors que le Portugal poussait pour égaliser. Entre-temps, Mario Gomez avait même failli doubler le score, manquant de quelques centimètres un centre puissant de Thomas Muller. Qu'importe : l'attaquant munichois a offert à l'Allemagne un succès précieux dans la course aux quarts de finale. Reste à savoir s'il a définitivement convaincu son sélectionneur de le préférer à Klose. "Les deux joueurs ont leurs qualités propres, souligne Low, mais Gomez ce soir, c'est une occasion, un but."