Gourcuff et une bonne dose d'audace

Voir le site Euro 2012 de football

Gourcuff et une bonne dose d'audace
Par Maxime DUPUIS, à Valenciennes|Ecrit pour TF1|2012-05-26T15:30:18.000Z, mis à jour 2012-05-27T06:34:51.000Z

Yoann Gourcuff débutera dimanche, face à l'Islande, le premier match de préparation des Bleus, qui aligneront une équipe très offensive.

Il suffisait de demander. Et Laurent Blanc s'est exécuté, avec le sourire. Dimanche face à l'Islande, le sélectionneur alignera le onze suivant : Mandanda - Debuchy, Rami, Mexès, Evra - Cabaye, Gourcuff, Nasri - Ben Arfa, Benzema, Ménez. Onze joueurs choisis parmi les vingt-cinq rescapés qui ont encore une chance de disputer l'Euro 2012. Pour mettre sur pied cette équipe qui lance officieusement l'aventure, Blanc a privilégié avant tout les hommes qu'il avait sous la main depuis plus d'une semaine (Rami, Mexès, Evra, Cabaye, Nasri, Ben Arfa et Benzema), ajoutant quatre joueurs de Ligue 1 pour faire le nombre. Deux plus frais que les autres puisque Debuchy, qui évoluera sur le côté droit de la défense, et Ménez, qui sera chargé de l'animation, étaient suspendus lors de la 38e journée de championnat. Quant aux deux autres, Steve Mandanda et Yoann Gourcuff, les motivations sont on-ne-peut-plus différentes.

Si portier de l'OM va jouer à Valenciennes pour permettre à Hugo Lloris de "se régénérer et de souffler", comme l'a révélé Blanc, Gourcuff, lui, joue très gros. Pas plus que les autres, assure le sélectionneur. Mais quand même un peu : "Il s'entraîne beaucoup plus que les joueurs qui se régénèrent. Je le trouve très bien, comme le reste du groupe. Mais il n'y aura aucune analyse particulière ou sur Yoann Gourcuff." On a du mal à le croire.

Blanc : "la volonté est d'avoir le ballon"

Face à l'Islande, le milieu de terrain de Lyon, auteur d'une fin de saison correcte, sera aligné aux côtés de Yohan Cabaye et de Samir Nasri. Sa présence en Ukraine et en Pologne dépendra assurément de la copie qu'il rendra au stade du Hainaut dans un système que l'on avait déjà vu en Angleterre en novembre 2010 et que Blanc apprécie plus que tout. Il l'a rappelé samedi : "Les noms dans les cases peuvent changer mais le système principal, c'est trois au milieu. Après, le triangle peut se déformer mais la volonté est d'avoir le ballon, avec des joueurs comme ça devant, très habiles, il faut des joueurs pour les alimenter." Et d'autres pour les récupérer. En l'occurrence, il n'y en aura qu'un, Yohan Cabaye.

Des hommes de devant, 100% 1987, c'est assurément Hatem Ben Arfa qui sera le plus surveillé et scruté. Revenu dans le groupe France après bientôt deux ans d'absence, le milieu droit de Newcastle joue une partie importante. Mais pas autant que Gourcuff. Rémy rentré à la maison, le secteur offensif ne devrait plus évoluer et les candidats retenus dans les deux pré-listes seront à l'Euro, même si Blanc a confié samedi qu'il ne doublerait pas tous les postes. Pas une raison pour passer à côté quand même.

La composition de l'équipe de France face à l'Islande : Mandanda - Debuchy, Rami, Mexès, Evra - Cabaye, Gourcuff, Nasri - Ben Arfa, Benzema, Ménez.