Le Graët : "L'affaire est classée"

Voir le site Euro 2012 de football

Le Graët : 'L'affaire est classée'
Par AFP|Ecrit pour TF1|2012-06-12T13:38:41.000Z, mis à jour 2012-06-12T16:03:36.000Z

Le président de la Fédération française Noël Le Graët, joint par téléphone par l'AFP, a déclaré mardi que l'affaire Nasri était "complètement classée" et qu'il fallait "oublier" le "ferme ta gueule" proféré par l'attaquant des Bleus après son égalisation contre l'Angleterre, lundi à l

NOEL LE GRAET, comment jugez-vous l'entame des Bleus ?

N. L G. : Notre match a été relativement abouti. On a eu le mérite de revenir au score, on a beaucoup plus eu le ballon que l'adversaire. On est dans le tableau de marche. Maintenant le 2e match a une importance capitale. On a vu que l'Ukraine joue bien et le match sera peut-être moins fermé. C'est comme nous, une équipe positive dans le jeu. J'espère que la France sera dans un bon soir".

Qu'avez-vous pensé de la performance de Nasri en particulier ?

N. L G. : Franchement, il a fait un super match en dehors de son but et il a même été élu homme du match. Il a eu le mérite de débloquer la situation.

Lui en voulez-vous pour son geste d'humeur et ses insultes ?

N. L G. : Il faut faire attention à ne pas tirer de conclusion négative sur les réactions d'après-but. Il faut oublier ce petit geste. On ne demande pas non plus aux 23 joueurs d'être des petits saints! Il n'aurait peut-être pas dû faire ça mais ce n'est pas condamnable. On en a discuté ce matin, c'est complètement oublié. Je lui ai dit qu'il avait fait un bon match, qu'il fallait oublier ça.

Quelles conséquences cela peut-il avoir sur l'action que vous menez depuis des mois pour redorer le blason des Bleus auprès du grand public ?

N. L G. : On va essayer de classer le plus vite possible cette affaire qui n'en est pas une. Chacun peut avoir un petit +pétage de plomb+. L'important c'est la qualité du jeu et le bon côté sportif. C'est complètement classé. Je n'y pense plus. La conduite est exemplaire depuis un bon bout de temps. L'important, c'est l'égalisation, la France qui était mal partie.

Pourquoi le joueur n'a-t-il pas saisi l'occasion de s'expliquer mardi matin et mettre ainsi fin à la polémique ?

N. L G. : Malheureusement il a été tiré au sort pour le contrôle antidopage et il est rentré beaucoup plus tard que les autres. Mais le sélectionneur (Laurent Blanc) était là ce matin et il s'est exprimé sur le sujet. Nasri fait preuve de beaucoup de bonne volonté et d'ambition pour l'équipe de France. Et aussi de caractère.