"Je l'ai appris à la télé"

Voir le site Euro 2012 de football

'Je l'ai appris à la télé'
Par Propos recueillis par Maxime DUPUIS, au Touquet|Ecrit pour TF1|2012-05-29T15:57:03.000Z, mis à jour 2012-05-30T11:12:55.000Z

Blaise Matuidi et Marvin Martin faisaient partie des joueurs concernés par un possible départ prématuré. Le Parisien et le Sochalien nous racontent comment ils ont su qu'ils resteraient parmi les 23 Bleus retenus pour l'Euro.

Les points presse ne sont pas les moments préférés des footballeurs. Néanmoins, Blaise Matuidi et Marvin Martin n'étaient pas mécontents d'y participer ce mardi au Touquet. Une chose est sûre, ils n'auraient pas échangé leur place avec celle de Mapou Yanga Mbiwa et de Yoann Gourcuff, qui ont quitté le groupe en début d'après-midi et ne participeront pas à l'Euro 2012. Les deux "survivants" nous ont raconté leur début de journée.

BLAISE MATUIDI : "Je l'ai appris à télé. Je pense que les joueurs concernés l'ont appris avant. J'en suis même sûr car j'en ai parlé avec Mapou (Yanga Mbiwa). Cela a été un moment difficile. J'ai essayé de trouver les mots car c'est quelqu'un qui était à côté de moi à table. On a lutté pour décrocher le titre de champion de France cette saison et on avait sympathisé. C'est vraiment quelqu'un de très bien. Un grand homme malgré son jeune âge.

D'un côté, il y a une part de satisfaction car c'est ma première compétition internationale. Mais il y a aussi ce goût amer, même si on avait été prévenu au départ. Je n'étais pas inquiet mais je doutais. En équipe de France, je ne suis pas titulaire à part entière et je reviens de loin avec mes blessures. Je suis content, ça n'a pas été facile mais je me suis accroché avec Paris. C'est un rêve d'enfant qui se réalise. Me dire que je fais partie de cette sélection... Je revois le but de David Trezeguet en finale (de l'Euro 2000), je me souviens de l'action. Si ça peut nous arriver à nous, pourquoi pas ?"

MARVIN MARTIN : "J'ai su ça dans ma chambre. Je l'ai appris par texto, des gens me félicitaient. Alors, je suis allé vérifier sur internet. Le président de Sochaux, les coachs, les potes et les gars de l'équipe m'ont félicité. Il y a deux joueurs qui sont partis, c'est vraiment dommage. Mais c'est comme ça... Je ne stressais pas mais j'étais sûr de rien. Je ne suis pas à 100% donc il y avait un petit doute.

Le coach est allé le dire en face aux deux joueurs concernés et il nous l'a confirmé ensuite durant le repas, qui s'est très bien passé. Ils ont très bien réagi et sont restés manger avec nous mais n'ont pas parlé devant tout le monde en revanche. Et on leur a dit au revoir. C'était délicat. C'aurait pu être moi. Mais ils sont forts, je connais bien Mapou.

Je n'avais aucun indice. J'attendais. Ça enlève un poids, un peu... J'avais envie de rester et de jouer le Championnat d'Europe. Quand on est pro, on en a envie de ces compétitions. Je n'aurais pas la prétention de dire qu'il est logique que je sois là mais j'ai tout fait pour."