Dans l'actualité récente

L'Allemagne guette le danger italien

Voir le site Euro 2012 de football

L'Allemagne guette le danger italien
Par T.C. et C.G.|Ecrit pour TF1|2012-06-27T22:54:22.000Z, mis à jour 2012-06-28T18:14:31.000Z

Archi-favoris pour cette demi-finale, les jeunes Allemands ont tout à perdre face à leur bête noire, l'Italie, qui n'était pas attendue à pareille fête pour cet Euro.

Qui aurait imaginé l'Italie en demi-finale de l'Euro il y a encore un mois ? Probablement pas grand monde au regard de l'affaire des paris truqués qui a sévèrement secoué une sélection qui balbutiait déjà son football depuis la fin de la phase de qualification et une série de trois défaites consécutives en amical. Et pourtant, le sélectionneur Cesare Prandelli a réussi son coup. Instaurer une unité de groupe et inculquer une philosophie de jeu tournée vers l'avant. Résultat, emmenée par un Pirlo rayonnant au milieu de terrain, la Squadra Azzurra a déjà réussi sa compétition et peut même croire en une neuvième finale en tournoi majeur.

D'autant que la pression est clairement sur les épaules des Allemands, déjà onze fois victorieux d'une demi-finale à l'Euro ou en Coupe du monde. Parmi les grands favoris avant le début de l'épreuve, ils ont amplement confirmé leur statut jusqu'ici. Quatre matches, quatre victoires, meilleure attaque du tournoi avec neuf buts inscrits, un groupe uni malgré la concurrence, des anciens exemplaires, des jeunes aux dents longues. Il n'en fallait pas plus pour les imaginer aller au bout. "L'Allemagne est le seul gros au rendez-vous" avance même Steeve Savidan. Tout sourit pour l'instant à Joachim Löw et ses joueurs qui ne sont obsédés que par la victoire finale "Bien sûr qu'on veut ce titre, clame Philipp Lahm. Et on a travaillé dur depuis plusieurs années pour être en situation de l'emporter. Mais nous n'avons aucune garantie." Le capitaine de la Mannschaft le sait, l'excès de confiance pourrait notamment jouer des tours à son équipe, la plus jeune de l'Euro.

LES CHIFFRES-CLES :

31. C’est la 31e fois de l’histoire que l’Allemagne et l’Italie s’affrontent. Les Transalpins possèdent un bilan favorable avec 14 victoires à 7, et 9 matches nuls.

0. L’Italie n’a jamais perdu face à l’Allemagne en tournoi majeur (Euro + Coupe du monde) : 3 succès (dont le 0-2 a.p. de la dernière demi-finale du Mondial 2010), 4 nuls (dont leurs 2 matches à l’Euro, en 1988 et 1996).

0. Les Azzurri sont invaincus en compétition (14 matches) sous Cesare Prandelli: 9 victoires et 5 nuls.

15. L’Allemagne est la seule équipe à avoir remporté tous ses matches à l’Euro 2012 (éliminatoires compris). La Mannschaft reste sur 15 victoires en matches compétitifs, un record dans l’histoire de la sélection teutonne.

88. L’Italie est l’équipe qui a tenté le plus de tirs à l’Euro 2012 pour l’instant (88). D’ailleurs, seul Cristiano Ronaldo (30) a tenté sa chance plus souvent que Mario Balotelli (20).

0. L’Allemagne et l’Italie sont les seules équipes qui n’ont jamais été menées au score durant l’Euro 2012.

LES ÉQUIPES PROBABLES :

C'était inespéré, mais le staff médical italien a fait des miracles et affirme que "Chiellini pourra jouer contre l'Allemagne". Le défenseur de la Juventus reprendra donc sa place en défense. Abate (douleur musculaire), arrière droit en l'absence de Maggio (suspendu), se remet des prolongations jouées face à l'Angleterre. Quant à De Rossi (nerf sciatique), pierre angulaire de la Squadra Azzurra, il jouera "même au dernier moment" a expliqué le médecin de la Nazionale. En attaque, la paire Cassano-Balotelli devrait débuter. Excellent face à l'Angleterre, le milieu italo-allemand Montolivo devrait être titulaire face à la Mannschaft.

Côté Allemand, Joachim Low a surpris son monde en quarts de finale en intégrant trois joueurs dans son onze de départ. Pas encore certain qu'il ne réédite pas son effet de surprise face à l'Italie. La ligne défensive ne devrait cependant pas subir de chamboulements. Et Schweinsteiger, bien que touché à se cheville droite, gardera son poste dans l'entrejeu associé à Khedira. Ozil doit conserver l'animation offensive. Même si Podolski tient la corde à sa gauche, les autres joueurs l'entourant restent encore un mystère. Reus et Müller se disputent le couloir droit alors que Klose et Gomez espèrent débuter en pointe.

L'Allemagne guette le danger italien