L'Allemagne se rassure

Voir le site Euro 2012 de football

L'Allemagne est à peine plus avancée
Par AFP|Ecrit pour TF1|2012-05-31T20:15:00.000Z, mis à jour 2012-06-01T14:38:01.000Z

Avec le retour des joueurs du Bayern, la Nationalmannschaft a retrouvé des couleurs lors de son 2e match de préparation à l'Euro face à Israël (2-0). A dix jours de l'Euro, cette victoire efface quelque peu les doutes nés après la déroute en Suisse (5-3).

Pour ce dernier match de préparation avant le départ pour le camp de base de Gdansk (Pologne), le sélectionneur Joachim Löw a ménagé Bastian Schweinsteiger, remplacé par son coéquipier du Bayern, Toni Kroos, dans l'entrejeu de la Mannschaft où figuraient pas moins de sept munichois. Neuer, dans les cages, a rassuré sa défense, après deux intérims ratés des doublures Tim Wiese (1-2 contre la France) et Marc-André ter Stegen (3-5 face à la Suisse), notamment en détournant bien le seul tir dangereux israélien, de Vermouth (55).

Le match débutait timidement et les Allemands ne se montraient guère dangereux que par Boateng, qui enchaînait un crochet intérieur et une frappe du gauche dans la surface de réparation, trouvant le poteau droit du gardien israélien (19). Le public commençait même à gronder quand Gomez, bien servi par Müller à ras de terre en pleine surface, éliminait son garde du corps et frappait fort sous la barre (1-0, 40).

En début de seconde période, l'Allemagne, en net regain de confiance, ne devait qu'à l'imprécision d'Özil, qui croisait trop sa frappe (56), ou de Podolski, qui levait trop la sienne (59), de ne pas prendre le large. Elle retrouvait parfois les mouvements de grande classe à une touche de balle qui ont fait d'elle une des favorites de l'Euro, comme sur cette action ponctuée par un tir sur le gardien de Podolski (63).

Même chose quelques minutes plus tard, Müller se trouvant démarqué dans la surface pour contrôler et frapper du plat du pied au ras du poteau gauche, mais à l'extérieur (76). Il fallait attendre une frappe magnifique dans la lucarne de Schürrle de 25 mètres, après avoir repiqué dans l'axe, pour rassurer totalement les spectateurs (2-0, 82).